Une oeuvre de Banksy manque d'être effacée par un gardien d'école

Super-artiste

Une oeuvre de Banksy manque d'être effacée par un gardien d'école

Publié le :

Mercredi 08 Juin 2016 - 10:35

Mise à jour :

Mercredi 08 Juin 2016 - 10:46
L'énigmatique artiste Banksy a encore frappé: il a signé une œuvre sur le mur d'une école à Bristol, en Angleterre. Cette oeuvre est un remerciement pour les élèves ayant voté pour attribuer à un des bâtiments de l'école son nom d'artiste. Mais elle a failli être effacée par le gardien de l'école, croyant en un acte de vandalisme...
©Capture d'écran/Youtube
PARTAGER :

Marnie Williams

-A +A

Le dernier coup d'éclat de Banksy a eu lieu mardi 7 juin à l'école de Bridge Farm, dans le fief natal de Banksy, Bristol au Royaume-Uni. Roi du "street-art" (art de rue), il sait se faire oublier mais revient toujours avec des œuvres engagées politiquement comme son parc d'attraction Dismaland, ou avec des œuvres plus discrètes mais toujours poétiques.

Cette œuvre est un remerciement de la part de l'artiste, ému du fait que les élèves aient choisi d'appeler un bâtiment de l'école par son nom d'artiste. Les élèves avaient massivement voté en sa faveur et lui avaient écrit une lettre pour l'en informer. Ce cadeau de la part de l'artiste, qu'il a peint durant les vacances scolaires, est donc une preuve touchante de sa reconnaissance. 

Dessinée dans un style naïf et enfantin, l'œuvre représente une petite fille jouant avec un pneu en feu comme si elle poussait un cerceau. Dans le même style volontairement grossier, une maison, une fleur et la signature de Banksy apparaissent aussi. La seule touche de couleur est dans les flammes orangées, vives et bien dessinées, précises.

Mais l'incongruité de cette histoire réside dans le fait que le gardien de l'école, en voyant cette œuvre, a cru en un simple acte de vandalisme et, pris de colère, a souhaité l'effacer… Jusqu'à ce qu'il aperçoive un mot, laissé par Banksy à côté du mur: "Chère Bridge Farm, je vous remercie d'avoir donné mon nom à l'une de vos maisons. En retour, je vous offre cette œuvre. Si vous ne l'aimez pas, n'hésitez pas à y ajouter vos propres dessins. Je suis sûr que les professeurs ne vous en voudront pas".

L'artiste ajoute un conseil à l'attention des enfants "Et n'oubliez pas, il est plus facile d'obtenir le pardon que la permission". Voilà qui ravira certainement les parents et les professeurs...

Les élèves ont déclaré à la BBC être "choqués à 1.000.000%" le jour de la reprise des classes. Flatté par cette attention, le directeur de l'école a indiqué qu'il ne vendrait pas le pan de mur, malgré la fortune que cela pourrait ramener à l'école. 

L'artiste est connu pour ce genre de gestes inattendus, il a déjà sauvé de la faillite un club pour jeunes en peignant une œuvre sur un de ses murs, leur donnant la permission de la revendre pour payer les dettes.

La véritable identité de ce super-héros de l'art de rue, connu pour ses prises de positions sociales et politiques, demeure inconnue. Rarement pris en flagrant délit, Banksy expose sur les murs du monde entier ses dessins humoristiques et symboliques depuis la fin des années 1990. A la Fondation Terzo Pilastro à Rome (en italien), ses œuvres sont exposées depuis le 24 mai sans livrer d'indices sur son identité. 

 

Les élèves de l'école, agréablement surpris, s'approprient l'oeuvre.

Commentaires

-