L'incroyable succès des Minions

L'incroyable succès des Minions

Publié le :

Mardi 07 Juillet 2015 - 17:57

Mise à jour :

Mardi 07 Juillet 2015 - 20:30
En à peine 5 ans, les Minions, ces petites créatures jaunes sont devenues un véritable phénomène de pop-culture au point qu'un long-métrage éponyme, qui sort ce mercredi 8 dans les salles françaises, leur est dédié. Pas mal pour ceux qui n'étaient à la base que des personnages secondaires.
©llumination Entertainme/AP/Sipa
PARTAGER :
-A +A

Difficile de résister à leur pitreries, à leur humour et à leur côté attachant. Les Minions, ces petits monstres jaunes apparus pour la première fois dans le film Moi, moche et méchant (1 et 2) ont désormais leur propre long-métrage avec Les Minions qui sort dans les salles françaises ce mercredi.

Leur succès fut foudroyant, surtout pour des personnages censés être secondaires, servant de faire-valoir au personnage principal des Moi, moche et méchant, Gru.

Depuis leur arrivée sur les écrans en 2010, ces petites créatures (dont le seul objectif est de servir le maître le plus malfaisant possible) ont provoqué un véritable engouement et on ne compte plus le nombre de produits dérivés dont ils ont suscité la création: peluches, jouets, vêtements, bonbons, tout y passe.

Des fans ont même mis en ligne un dictionnaire de principaux "mots" (ou borborygme incompréhensible, c'est au choix) utilisés par les Minions.

Pour autant, les Minions n'ont pas toujours eu l'aspect qu'on leur connaît comme le confiait en 2013 Pierre Coffin, leur "papa", à Télérama: "au départ les Minions étaient des trolls, une armée de gros balèzes. Mais nous avons préféré nous éloigner de la ressemblance humaine. Nous sommes passés par tous les stades, jusqu'au crapaud jaunâtre à grosses lunettes. Finalement, j'ai pensé qu'il fallait se concentrer sur l'expression, les yeux et la bouche. Et c'est devenu ce bonhomme très simple, un peu à la japonaise".

La grande force des Minions est d'avoir réussi à toucher toutes les générations, des enfants, aux adolescents en passant par les adultes, ils séduisent tous le monde. "Les Minions, c’est le même principe que Chaplin ou Tati. Ils demandent un effort d’attention inconscient de la part du spectateur et c’est ce petit effort-là, je pense, qui crée la magie" explique Pierre Coffin dans une interview au Point.

 

Banana! Poukilaloupata! Papaguena!


Commentaires

-