Le drone filmant des dealers à Marseille était en réalité un "fake" (VIDEO)

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Le drone filmant des dealers à Marseille était en réalité un "fake" (VIDEO)

Publié le 16/12/2016 à 11:13 - Mise à jour le 01/01/2017 à 11:24
©Capture d'écran/YouTube
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Au début du mois de décembre une vidéo a agité Internet et de nombreux médias français et européens. Dans celle-ci, des policiers filmaient un trafic de drogue en direct et un membre des autorités décrivait même la scène. Mais, en réalité, il s'agissait d'un faux film de police destiné à faire la promotion d'un clip de rap...

La vidéo qui a fait le buzz sur Internet mi-décembre dans laquelle des policiers filmeraient des trafiquants de drogue en pleine vente dans une cité sensible de Marseille était en réalité un "fake", un faux. C'était en réalité un coup de promotion pour la sortie d'un clip d'un groupe de rappeurs marseillais nommé Guirri Mafia. Dans le teaser de ce mini-film, des images enregistrées par un drone au dessus d'une cité de Marseille filmant en direct une transaction de cannabis entre plusieurs jeunes réunis autour d'un scooter, le tout commnenté par un policier supposé décrivant la scène. Promotion réussie pour le groupe qui a vu sa côte de popularité sur les réseaux sociaux monter à vitesse grand V, et le teaser a été vu des milliers de fois sur YouTube notamment.

Mais il est fort probable que le groupe se soit inspiré de la réalité dans le tournage de cette vidéo avec un drone. En effet, en 2013 le président de la communauté urbaine de Marseille, Eugène Caselli, a proposé l'utilisation de drones pour la surveillance de sa ville. Il demandait même à l'État de faire de la grande ville du Sud: "un laboratoire contre le crime, un laboratoire avec de nouveaux moyens technologiques. Maintenant, on a des drones, et on va s'en servir".

Le conseiller général des Bouches-du-Rhône, Jean-Noël Guerini, a également confirmé de son côté son souhait de doter la ville de Marseille d'engins volants capables de surveiller les routes, les rues et les trafics en tous genre. Il déclarait dans une interview sur France 3: "nous réfléchissons à la mise en place de moyens aériens de surveillance, avions ou drones". Un plan qui s'évalue à hauteur d'un million d'euros. Le directeur de la société Novadem, le fournisseur de drones pour l'armée française, confirme également que les appareils ont un avantage clair puisqu'ils permettent: "de casser les habitudes et d'avoir des points de vues différents d'une situation, de jour comme de nuit".

Néanmoins loin de se contenter de ce système, la Mairie de Marseille a décidé de se doter de 300 caméras fixes situées un peu partout dans la ville.

(Voir ci-dessous la bande-annonce qui a fait le buzz sur Internet)

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


La vidéo qui a fait le buzz sur Internet lundi dans laquelle des policiers filmeraient des trafiquants de drogue en pleine vente dans une cité phocéenne était en réalité un "fake".

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-