Une piñata à l'effigie de Marine Le Pen, le clip de Médine et Booba fait polémique (vidéo)

Une piñata à l'effigie de Marine Le Pen, le clip de Médine et Booba fait polémique (vidéo)

Publié le :

Mercredi 09 Janvier 2019 - 13:58

Mise à jour :

Mercredi 09 Janvier 2019 - 14:17
©Capture d'écran
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Dans le clip de "Kyll", les rappeurs Médine et Booba ont mis en scène des enfants frappant une piñata à l'effigie de Marine Le Pen. Certaines personnalités d’extrême droite ont dénoncé ces images et surtout une prétendue différence de traitement de la présidente du RN.

Les rappeurs Médine et Booba ont dévoilé lundi 7 le clip de leur titre réalisé ensemble: Kyll. Une vidéo qui a suscité des critiques du côté de l'extrême droite car on peut y voir une piñata à l'effigie de Marine Le Pen frappée par des enfants.

"Pour le birthday de ma niña, j'commande Marine en piñata", chante Médine en mimant un coup de batte. On peut également voir des enfants frapper la piñata en question à coups de bâton ou danser autour, des feux de Bengale à la main.

Des images qui relèvent pour certains de l'appel à la violence. Le membre du Bureau national du RN Jean Messiha y a surtout vu une différence de traitement envers la présidente de son parti. Qualifiant au passage Médine de "rappeur islamiste" , il dénonce le fait que la majorité et le gouvernement n'ont, au surlendemain de la sortie de ce clip, toujours pas condamné ces images.

Voir: Face à la polémique, Médine renonce à se produire au Bataclan

"Le gotha de l’oligarchie avait hurlé à la mort à la vue d’une effigie de #Macron symboliquement décapitée. Ici le rappeur islamiste Medine dans «Kyll» fait frapper une effigie de Marine Le pen par des enfants. Aucune réaction des pleureuses professionnelles".

Il fait ici référence à la mise en examen fin décembre de plusieurs gilets jaunes pour "provocation non suivie d’effets à la commission d’un crime", "outrage à personne dépositaire de l’autorité publique" et "déclaration incomplète ou inexacte d’une manifestation de nature à tromper sur son objet". Ils avaient symboliquement décapité une effigie d'Emmanuel Macron.

C'est la préfète de Charente qui avait signalé cette affaire au parquet qui a choisi d'ouvrir une information judiciaire. Marine Le Pen n'avait ce mercredi 9 pas évoqué la volonté de poursuivre les rappeurs.

Lire aussi:

Booba dévoile la "bande-annonce" de son combat de boxe contre Kaaris (vidéo)

Kaaris VS Booba: un combat à la U Arena où "tous les coups seront permis"?

Le clip de Médine et Booba met en scène une piñata à l'effigie de Marine Le Pen.


Commentaires

-