Diversification alimentaire: faut-il donner du solide à son bébé avant 6 mois?

Sommeil et allergies

Diversification alimentaire: faut-il donner du solide à son bébé avant 6 mois?

Publié le :

Mardi 10 Juillet 2018 - 16:14

Mise à jour :

Mardi 10 Juillet 2018 - 16:22
Une étude publiée lundi affirme que nourrir son enfant en partie avec des aliments solides avant 6 mois permet d'améliorer la qualité et la durée de son sommeil. Actuellement les autorités sanitaires ne recommandent pas une telle pratique en raison des risques allergiques.
©Capture d'écran Change.org
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Faut-il donner de la nourriture solide à son bébé avant 6 mois? Le débat est en tout cas relancé par une vaste étude publiée lundi 9 dans la revue américaine JAMA Pediatrics. Celle-ci a conclu que diversifier (faire cohabiter nourriture solide et lait maternel ou biberon) plus tôt permet d'améliorer la qualité du sommeil des enfants.

Cette étude d'une ampleur rare a porté sur plus de 1.300 enfants britanniques suivis entre leurs trois mois et leurs trois ans. La moitié d'entre eux n'ont pas diversifié leur alimentation avant six mois. Pour le second groupe, les parents avaient pour consigne de donner à leurs enfants des aliments solides comme du blé ou du poisson avant cet âge.

Si cela n'a pas supprimé les réveils des bébés, ils auraient cependant été significativement réduits passant d'un nombre médian de 2,01 par nuit à 1,74. De même, les parents ont noté que les enfants diversifiant leur alimentation plus tôt dormaient en moyenne 16 minutes de plus.

Une différence qui pourrait être en partie due à des réponses biaisées de mère qui inconsciemment accorderaient plus d'efficacité à ce régime alimentaire. Mais cette possibilité n'explique pas un tel écart à elle seule selon les scientifiques.

Lire aussi: L'alimentation de la femme enceinte: ce qu'il faut savoir

L'idée pourrait donc apparaître bien séduisante pour les jeunes parents qui ne diraient pas non à quelques minutes de sommeil supplémentaires. Mais ce principe se heurte aux recommandations actuelles des pouvoirs publics.

Selon Santé publique France "le début de la diversification, qui correspond à l’introduction progressive d’autres aliments que le lait débute à partir de 6 mois dans l’idéal, en tout cas jamais avant 4 mois". C'est en effet à six mois que le lait cesse de couvrir à lui seul les besoins alimentaires de l'enfant et que ses capacités digestives et de mastication lui permettent de manger de la nourriture solide.

Mais surtout, l'organisme précise que si "autrefois, la diversification alimentaire des bébés se faisait plus tôt, vers 4 mois voire avant", "on s’est rendu compte que la diversification avant 4 mois pouvait entraîner des allergies alimentaires chez tous les enfants, notamment ceux nés dans une famille prédisposée".

Cependant ce dernier point fait aujourd'hui débat. Le but originel de l'expérience était d'ailleurs d'étudier l'effet d'une alimentation comportant des aliments pouvant provoquer des allergies. Certaines études laissent penser qu'au contraire, la consommation rapide de ces aliments pourrait permettre aux enfants de se prémunir des risques allergiques.

Donner de la nourriture solide avant 6 mois améliorerait la qualité du sommeil des bébés.

Commentaires

-