Posséder un chien réduirait les risques de mort subite

Posséder un chien réduirait les risques de mort subite

Publié le :

Lundi 20 Novembre 2017 - 17:50

Mise à jour :

Lundi 20 Novembre 2017 - 17:50
En plus d'être un compagnon fidèle, le chien aurait un impact positif sur la santé et la limitation des risques cardiaques. C'est ce qu'a remarqué une étude publiée vendredi, qui reste cependant prudente sur le rapport de cause à effet.
©Flickr creative commun
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le chien est le meilleur ami de l'homme: on le savait déjà, et maintenant c'est une étude qui cherche à le prouver. Selon des chercheurs de l'université d'Uppsala en Suède, le fait pour un célibataire de posséder un chien permet de réduire le risque de mort subite et, en l'occurrence, d'un infarctus du myocarde.

Les scientifiques ont publié dans la revue Nature Scientific Reports (source) vendredi17. Ils affirment que le nombre de crises cardiaques est inférieur de 11% chez ceux qui vivent avec un chien que ceux qui vivent seuls. Ces résultats sont issus de la collecte de données médicales chez 3,4 millions de Suédois enregistrés comme des détenteurs de chiens étant passé par l'hôpital sur la période de l'étude.

Plus étonnant encore, les chercheurs assurent que la race du chien influe sur le chiffre. "Les propriétaires vivant seuls avec leur chien avaient une réduction du risque de 33% du risque de décès et de 11% du risque de faire un infarctus du myocarde par rapport aux personnes vraiment seules" assure l'étude.

Lire aussi: Sony dévoile la nouvelle version de son chien robot Aibo

Cependant, si la mesure est scientifique, les chercheurs tiennent à préciser qu'il faut rester prudent. Car c'est l'éternel problème de la différence entre la corrélation et la causalité qui est ici posé. Les personnes ayant un chien sont moins nombreuses à avoir eu un problème cardiaque, soit. Mais est-ce directement à cause du chien? Ou est-ce du fait d'un point commun entre le fait de posséder un chien et une meilleure hygiène de vie? L'un des coauteurs de l'étude rappelle en effet que les célibataires propriétaires de chien pratiquent généralement plus d'activité physique, facteur améliorant la santé cardiaque, que ceux qui n'en ont pas. Mais ils auraient alors les mêmes avantages s'ils feraient du sport sans posséder d'animal.

D'autres pistes induisant un lien direct sont posées: le chien améliorerait le bien-être général et aurait un effet positif sur le microbiote bactérien. Sans certitude formelle que ce soit bien cela qui puisse éviter la mort subite.

Le risque de mort subite sont plus faibles chez les propriétaires de chien.


Commentaires

-