5 conseils pour bien choisir son matelas

Un tiers de notre vie dessus

5 conseils pour bien choisir son matelas

Publié le :

Mercredi 30 Mars 2016 - 10:33

Mise à jour :

Lundi 09 Octobre 2017 - 18:51
Acheter un matelas est un investissement non négligeable, obligatoire et qui a un réel impact sur le quotidien de par la qualité du sommeil, ou encore la protection de son dos. Il est donc impératif de choisir celui qui correspond à ses besoins parmi les nombreuses offres disponibles sur le marché.
©Mood Board/Rex/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Matériaux, sommier, épaisseur, résilience, fermeté... Difficile de s'y retrouver pour savoir quel matelas acheter, tant les caractéristiques sont variées. FranceSoir vous prodigue donc cinq conseils pour faire le tri -et ensuite faire de beaux rêves.

 > Mousse, ressort ou latex?

C'est la question à trancher en premier et aussi la plus complexe, car les trois types de matelas ont chacun leurs qualités.

La mousse -a fortiori à haute résilience ou à mémoire de forme- est réputée procurer un meilleur maintien car elle s'adapte aux différentes parties du corps. Un matelas de qualité dans cette matière peut séduire les personnes fragiles du dos.

Le matelas à ressorts a comme argument un meilleur confort d'accueil, et une bonne aération. Il est en général recommandé aux personnes corpulentes ou transpirant facilement la nuit.

Enfin, le matelas en latex se distingue par sa capacité à épouser la forme du corps et à retrouver la sienne. Il garantie également une bonne indépendance de couchage, prisée par ceux dont le conjoint est un peu trop remuant dans son sommeil ou beaucoup plus corpulent.

> La qualité n'est pas un luxe

Mais quel que soit le choix du type de matelas, le résultat ne sera au rendez-vous qu'avec un produit de qualité. Ce qui signifie une épaisseur d'au moins 12 centimètres (il n'est pas très utile de dépasser les 25 centimètres) et, pour un matelas en mousse ou en latex, une densité d'au moins 25kg/m3. Il s'agit là de deux indices qui ne font cependant pas tout puisque la qualité de confection joue beaucoup. Pour un matelas à ressorts, seuls les ressorts ensachés garantissent un confort optimal et une bonne indépendance de couchage. 

> La fermeté dépend de vous

Il n'existe pas de "bon" degré de fermeté, même si les extrêmes sont -comme souvent- déconseillés. C'est au matelas de s'adapter à votre morphologie et pas l'inverse. En principe, les matelas fermes sont plus adaptés aux personnes légères et les matelas plus mous aux plus lourdes. Si un espace demeure entre le corps et le matelas, il est trop ferme; s'il est difficile de passer de la position sur le dos à celle sur le côté, c'est qu'il est trop mou.

> Les étiquettes ne disent pas tout

La valse des chiffres et des caractéristiques sur les étiquettes peut vite donner le tournis. Mais à partir d'une qualité minimum (voir conseil 2), il ne faut pas en faire le seul élément de décision. Par exemple, il n'existe pas de norme pour qualifier un matelas de"ferme" ou de"souple". D'une marque à l'autre, ces indications peuvent donc renvoyer à des réalités différentes. Il est donc indispensable d'essayer son matelas puisque le choix dépend avant tout des caractéristiques de l'acquéreur.

> Sous un matelas, il y a un sommier

Le rôle du sommier est également important pour le confort et les vendeurs en font souvent un argument pour proposer des lots. Acheter les deux en même temps n'est cependant pas nécessaire si votre sommier est en bon état et qu'il ne contredit pas les qualités recherchées dans l'achat du matelas.

Le sommier à lattes peut accueillir tous les types de matelas et son confort dépend de la souplesse des lattes. Lorsque celles-ci sont recouvertes, il est mieux protégé mais respire moins. Le sommier à ressorts est réservé aux matelas du même type et si son confort est reconnu, il est réputé moins durable.

Le choix du matelas dépend de la morphologie du dormeur et des qualités recherchées.

Commentaires

-