5 conseils pour protéger son enfant sur Internet

5 conseils pour protéger son enfant sur Internet

Publié le :

Dimanche 17 Juillet 2016 - 16:59

Mise à jour :

Vendredi 24 Août 2018 - 23:01
Internet fait partie intégrante de la vie des adultes mais aussi de celles des enfants. C'est un moyen de communication et d'apprentissage très utile et il serait dommage de ne pas s'en servir. Mais il comporte aussi des dangers, surtout pour les plus vulnérables. Comment faire en sorte de protéger son enfant sur Internet?
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Internet, réseaux sociaux, téléphone portable, ordinateurs: tout cela fait partie de la vie quotidienne des enfants. Mais comment, pour les parents, les protéger dans cette jungle? La rédaction de FranceSoir  livre quelques conseils aux parents soucieux de la sécurité de leurs enfants. 

> Internet: une activité familiale 

Pour les enfants ou les jeunes adolescents, il est conseillé qu’Internet reste un passe-temps familial. Un enfant ou pré-adolescent n’a pas besoin de son propre ordinateur, il est donc préférable de laisser l’ordinateur dans un endroit central et passant du foyer, afin que l’enfant ne reste pas isolé devant. 

Selon le mensuel Psychologies, il n’existe pas de "bon âge" pour offrir un portable mais les experts fixent généralement un âge moyen raisonnable: pas avant 11 ou 12 ans. Un enfant de 3 ans sait se servir d’un téléphone, mais ce n’est pas une raison pour lui en offrir un. Il faut donc imposer à l’enfant un usage raisonnable de son téléphone et éviter de lui offrir le dernier bijou de technologie. 

> Réseaux sociaux: avec parcimonie 

Inutile de lutter: Facebook, Twitter, Snapchat, Instagram feront sûrement partie de la vie des enfants d’aujourd’hui et des adultes de demain. Et si des applications ont disparu, d’autres viendront les remplacer. Ces réseaux sociaux ne sont pas adaptées à un enfant, il n’est d’ailleurs pas possible de s’inscire sur Facebook à moins de 13 ans. Ce dernier propose une fonctionnalité permettant de voir lesquels de nos amis sont non loin de vous par géo-localisation, ce qui peut être amusant pour des adultes mais peut devenir dangereux pour des enfants. 

Les dangers qu’un enfant peut rencontrer sur les réseaux sociaux sont l’exposition à des images violentes, choquantes, pornographiques, les tentatives d’escroquerie ou d’usurpation d’identité ou le cyber-harcèlement. 

Pour éviter cela, il est important de bien choisir ses identifiants, qui ne comportent pas d’informations sur le vrai nom de l’enfant. Il faut aussi choisir un mot de passe compliqué, avec un mot que personne ne connaît et en mélangeant les lettres et les chiffres. Attention aussi à ne pas divulguer d’informations trop personnelles, sur le sexe, l’âge, le nom et le lieu d’habitation. 

Enfin, les paramètres de sécurité sur la plupart des réseaux sociaux sont conçus pour éviter que tout un chacun puisse voir notre "profil" si l’on ne le souhaite pas. Il est très important de les utiliser afin de limiter l’accès au contenu du profil de l’enfant. 

L’essentiel est de communiquer avec son enfant afin de lui expliquer les possibles risques et de voir avec lui ce qu’il a le droit ou non de poster. 

> Indispensable: le logiciel de contrôle parental

L’utilisation d’un anti-virus sur un PC ou un Mac est indispensable, afin de ne pas se faire voler ses coordonnées bancaires ou ses mots de passes. Mais le logiciel de contrôle parental, offert par les fournisseurs d’accès à Internet, est très important. Ils ne sont pas infaillibles mais permettent de garder un oeil sur les activités des enfants et de limiter l’accessibilité à certains sites. 

Dorénavant, les jeunes utilisent majoritairement Internet sur leur téléphone portable, mais il est aussi possible d’installer un logiciel de contrôle parental sur les téléphones, ou encore d’acheter un téléphone fabriqué pour les plus petits. 

> Dialoguer 

La chose primordiale à faire pour protéger son enfant des dangers d’Internet est d’instaurer un dialogue. L’interdiction pure et simple pourrait avoir l’effet inverse: l’enfant va vouloir braver l’interdit, pour en connaître les raisons. C’est connu, Internet est un excellent outil de transgression pour les enfants ou adolescents en mal de transgression. 

Il faut donc dialoguer avec lui, lui expliquer les risques avec des mots qu’il peut comprendre, afin qu’il sache reconnaître les dangers et y faire face si il y est confronté. De plus, une fois le dialogue et la confiance instaurés, il sera plus à même de venir en parler à ses parents. 

Il faut lui inculquer quelques règles basiques, comme ne jamais aller à un rendez-vous fixé sur Internet avec un inconnu, même si l’enfant croit le connaître. Mais cela entraîne aussi une autre règle: ne jamais répondre aux inconnus qui viennent lui parler sur les réseaux sociaux, les forums, les jeux vidéos... Il est aussi important de le prévenir des risques de tomber sur des images choquantes et lui apprendre à éteindre son ordinateur et à en parler. Et aussi bien sûr, à ne pas divulguer d’informations confidentielles comme son nom, son adresse, l’adresse de son établissement scolaire. Enfin, les insultes et les moqueries vont vite sur la Toile, il faudra donc lui faire comprendre que ces actes ne sont pas drôles mais sont des délits. 

> Ne pas avoir trop peur d’Internet non plus 

Il ne faut pas voir le mal partout et penser que tous les enfants vont utiliser Internet de manière risquée. C’est pourquoi couper l’accès Internet à un enfant ou adolescent accro aux jeux en lignes par exemple, pourra faire qu'il le vivra très mal. Il le ressentira comme une coupure brutale avec un environnement dans lequel il se sent à l’aise et qui lui procure un sentiment d’appartenance. Une décision de ce genre peut également impacter la confiance entre l’enfant et l’adulte. Les mots d’ordre sont donc confiance et vigilance.

Des logiciels anti-virus et de contrôle parental sont essentiels pour que l'enfant puisse naviguer sereinement sur le "web".


Commentaires

-