Bac 2018: les premiers résultats viennent de tomber

Admis ou non?

Bac 2018: les premiers résultats viennent de tomber

Publié le :

Lundi 02 Juillet 2018 - 16:08

Mise à jour :

Lundi 02 Juillet 2018 - 16:18
Les premiers résultats du bac viennent de tomber... à Mayotte. Le 101e département français avec seulement 4.000 candidats affiche le verdict pour ses candidats, avec la probabilité d'un score faible comme chaque année sur le territoire ultramarin.
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Alors qu'ils sont plus de 750.000 candidats à attendre partout en France les résultats du baccalauréat le vendredi 6 juillet, un territoire a pris connaissance ce mardi 2 des résultats: Mayotte. Le 101e département français –depuis 2011- ne présentait que 4.500 candidats environ, rendant les corrections et l'élaboration des résultats plus rapides.

Les résultats sont consultables en ligne partout en France et sur papier à la porte des établissements. Ils sont d'ailleurs déjà disponibles sur certains sites avant même d'être affichés sur ceux du vice-rectorat de l'île.

Sans surprise, les résultats de Mayotte devraient être très faibles en comparaison du reste de la France métropolitaine ou des départements d'outre-mer. Les chiffres de 2017 font d'ailleurs état de l'écart entre l'archipel de l'océan Indien et les autres départements. Après les épreuves écrites et orales (mais avant les rattrapages), 52,5% des candidats au bac général avaient réussi l'examen. Ils étaient 55,8% pour le bac pro et seulement 38,3% pour le bac techno. Un professeur avait d'ailleurs, sous couvert de l'anonymat, expliqué à l'AFP que les correcteurs notaient en outre généreusement les copies du département pour ne pas voir le taux de réussite s'effondrer.

Voir aussi - Bac 2017: Mayotte affiche moins de 50% de réussite après les écrits

Pour ceux qui ont réussi à obtenir le précieux sésame, ou qui le décrocheront lors des oraux de rattrapage, c'est sans doute le plus dur qui commence. D'après le Conseil économique, social et environnemental de Mayotte (CESEM), 85% des Mahorais échouent en première année d'études supérieures contre "seulement" 54% au niveau national.

Mayotte doit faire face à des besoins d'infrastructures constamment en hausse, étant le territoire français avec la plus forte natalité. Si les 4.000 candidats ne sont qu'une goutte d'eau à l'échelle de la France, ils représentent une augmentation de 11% du nombre de jeunes tentant de décrocher l'examen par rapport à l'année dernière.

Mayotte affiche de faibles performances au baccalauréat.

Commentaires

-