#BalanceTonMetro: les harceleurs des transports et la RATP pointés du doigt

#BalanceTonMetro: les harceleurs des transports et la RATP pointés du doigt

Publié le :

Jeudi 25 Avril 2019 - 15:12

Mise à jour :

Jeudi 25 Avril 2019 - 15:23
© CLEMENS BILAN / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Deux collectifs fémnisistes ont lancé mercredi 24 le hashtag "Balance ton métro" pour dénoncer les atteintes sexuelles dans les transports. Les témoignages pointant les agresseurs ou harceleurs mais aussi la RATP se sont depuis multipliés. 

Il y a eu "Balance ton porc", il y a désormais "Balance ton métro", destiné à dénoncer le harcèlement et les agressions sexuelles dans les transports. Le hashtag a été lancé mercredi par les collectifs "Nous toutes" et "Les Enfronté.e.s". à l'occasion d'une opération de communication agrémentée d'une manifestation au siège de la RATP. Car l'inaction de la régie des transports parisiens est aussi pointée du doigt.

"100% des femmes ont déjà été harcelées" revendique la campagne d'affichage avec des slogans reprenant le nom des stations de métro comme "Pervers-Lachaise" ou "Ta main sur mon cul, mon genou dans tes bourses".

Voir: Une adolescente violée dans un TER malgré les caméras et les policiers

Depuis, les témoignages de femmes qui ont subi différentes formes de harcèlement ou d'agressions sexuelles se sont multipliés sur Twitter. "Je suis à Châtelet, dans les couloirs, un homme me plaque contre le mur en me disant qu'il va me baiser, avant de partir aussitôt"; "J'avance dans le couloir. Une bande d'adolescents passe en courant et chacun d'entre eux me frappe sur les fesses au passage"; "Des agents RATP vérifiaient mon titre de transport, un type passe et me touche les fesses avant de partir en courant. «Ce n'est pas notre boulot de prendre ce type de plaintes, on s'occupe des billets. Et puis ça va… Vous allez bien donc bon...»", peut-on lire parmi de nombreux autres témoignages.

Beaucoup dénoncent l'absence de réaction de la part des autres passagers, mais aussi de la RATP. Celle-ci a répondu en rappelant les moyens mis en œuvre pour la sécurité des voyageurs: 5.300 agents RATP, 1.000 agents de sûreté, 5.000 bornes d'appel, 50.000 caméras ou encore le numéro d'alerte 31 17. Elle a également rappelé la nécessité pour les victimes de harcèlement ou d'agression de le signaler pour espérer que des mesures soient prises. Une position interprétée par certains comme une culpabilisation des victimes.

Lire aussi:

Violences sexuelles lors des conflits: les victimes réclament justice, l'ONU patine

Sony veut bannir tous les contenus sexuellement explicites dans ses jeux vidéo

Harcèlement sexuel et réseaux sociaux: #balancetonporc ou les dangers du "name and shame"

Le hashtag "Balance ton métro" dénonce le harcèlement dans les transports et un manque de protection de la part de la RATP.


Commentaires

-