Ecole: les Français aiment les maths mais désapprouvent les méthodes de travail

Pas de désamour

Ecole: les Français aiment les maths mais désapprouvent les méthodes de travail

Publié le :

Jeudi 19 Octobre 2017 - 13:47

Mise à jour :

Jeudi 19 Octobre 2017 - 14:06
Contrairement aux idées reçues, les Français sont 61% à avoir aimé les mathématiques pendant leur scolarité, selon un sondage CSA Research réalisé pour "Le Point" avec RTL et dévoilé ce jeudi. Pourtant, ils sont les plus mauvais élèves européens en la matière.
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Statistiques, fonctions, dérivées, équations: nombreux sont ceux qui ont un mauvais souvenir des mathématiques à l'école. Pourtant, contrairement aux idées reçues, les Français sont 61% à avoir aimé cette matière pendant leur scolarité, selon un sondage CSA Research réalisé pour Le Point avec RTL et publié ce jeudi 19. Concrètement, il s'agissait de la deuxième matière la plus appréciée (33%) derrière le Français (37%) et devant l'Histoire-Géographie (31%).

Pourtant, à en croire l'étude internationale Timss publiée fin 2016, les Français sont les plus mauvais élèves européens en mathématiques: avec 488 points, ils affichent les plus mauvais résultats de l'Union européenne. Et comble de l'histoire: les professeurs des écoles disent consacrer 193 heures par an à cette matière, soit plus que le volume prescrit par les programmes de 2008 (180 heures) et plus que la moyenne des autres pays européens (158).

Pour certains, ces mauvais résultats sont liés aux méthodes de travail utilisées lors de la scolarité des élèves. En effet, parmi les 39% des personnes interrogées qui affirment ne pas aimer les mathématiques, ils sont nombreux à juger l'enseignement des mathématiques inadapté et estiment que cette matière mériterait une approche plus concrète (65%). En parallèle, 25% des sondés pensent que les cours devraient être moins théoriques.

Ce sondage intervient alors que le ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer a annoncé ce jeudi 19 qu'il souhaitait améliorer l'enseignement des maths à l'école. Pour y parvenir, il a fait appel à l'inspecteur général de l'Education nationale, Charles Torossian, mais aussi au député Cédric Villani qui est également mathématicien. "Je (leur) demande de travailler sur ce que nous devons faire pour donner cet appétit des mathématiques à tous les enfants", a-t-il notamment déclaré sur RTL précisant qu'ils allaient se baser sur la méthode Singapour, un procédé dont le principe est de manipuler des objets pour comprendre. Cédric Villani et Charles Torossian doivent rendre leur copie fin janvier.

Les Français sont 61% à avoir aimé les mathématiques pendant leur scolarité.

Commentaires

-