Maltraitance dans les abattoirs: consommer éthique, c'est possible

Maltraitance dans les abattoirs: consommer éthique, c'est possible

Publié le :

Mardi 26 Avril 2016 - 15:47

Mise à jour :

Mercredi 27 Avril 2016 - 18:11
Alors que de nombreux Français sont encore sous le choc des vidéos diffusées par L214 montrant des animaux torturés dans des abattoirs, "FranceSoir" est allé à la rencontre de divers spécialistes pour faire le point sur la surveillance des abattoirs, le bien-fondé du végétarisme et les alternatives possibles pour consommer une viande différente.
©Marius Boatca/Flickr
PARTAGER :

Raphaëlle de Tappie

-A +A

Ces derniers mois, l'association de défense pour les animaux L214 a choqué de nombreux citoyens et politiques en publiant des vidéos montrant des animaux torturés dans différents abattoirs. A la lumière de ce scandale sociétal, de nombreuses questions se posent.

Cas isolés ou généralités? Comment les abattoirs sont-ils surveillés au quotidien? FranceSoir a interrogé Dominique Langlois, président de l'interprofession bétail et viande. Ce dernier est revenu sur les normes françaises et européennes actuellement en vigueur et sur les mesures prévues par le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll dans le cadre de la loi Sapin II.

> Lire notre article: maltraitance animale: que se passe-t-il vraiment dans les abattoirs?

Alors que sur son site L214 invite "les consommateurs à adopter une attitude d’achat responsable, au mieux en se passant de produits d’origine animale, au minimum en réduisant leur consommation de tels produits et en refusant ceux issus des élevages intensifs", se pose la question du végétarisme. Notre corps a-t-il besoin de viande?, a donc demandé FranceSoir à Mathilde Touvier, chercheuse à l'Inserm en épidémiologie nutritionnelle et Arnaud Cocaul, médecin nutritionniste. Les deux médecins se sont penchés sur les alternatives possibles, sur les risques engendrés par une trop grande consommation de viande, sur la meilleure façon de la cuisiner et sur les réflexes à adopter pour avoir une alimentation saine et équilibrée.

> Lire notre article: Peut-on décemment se passer de viande?

Mais si de nombreuses personnes se préoccupent du bien-être animal, la plupart d'entre elles ne sont pas prêtes à renoncer aux produits carnés pour autant. Pour ceux qui souhaitent consommer de manière plus raisonnée, FranceSoir a interrogé l'association Quand l'abattoir vient à la ferme, qui milite en faveur d'une mort plus respectueuse des animaux, et le collectif Terres de France qui travaille main dans la main depuis près de dix ans avec des producteurs locaux dans le but d'offrir des "produits de qualité à toutes les bourses".

> Lire notre article: Ces associations qui militent pour viande différente

 

La viande rouge est considérée comme "probablement" cancérigène.


Commentaires

-