Rougeole: une première personne morte en 2019 après des complications

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 13 mars 2019 - 21:32
Image
A l'hôpital de la Timone à Marseille le 11 janvier 2017
Crédits
© BORIS HORVAT / AFP/Archives
La victime est morte de complications liées à la rougeole (illustration).
© BORIS HORVAT / AFP/Archives

L'agence Santé publique France a annoncé qu'une première personne était morte de la rougeole en France en 2019. La maladie parfois perçue comme bénigne peut s'avérer mortelle en cas de complications.

Elle est parfois perçue comme une maladie infantile sans réelle gravité. Une personne est pourtant morte de la rougeole cette année en France. C'est l'agence sanitaire Santé publique France qui a confirmé l'information dans son bulletin hebdomadaire (voir ici). Aucune information n'a cependant été communiquée sur le lieu du décès où l'âge de la personne concernée. Un élément important a cependant été dévoilé: la victime est morte d'une encéphalite, l'une des complications possibles de la rougeole.

Depuis le début de l'année, 350 cas de rougeole –maladie à déclaration obligatoire– ont été recensés dans l'Hexagone. C'est presque trois fois que l'année dernière à la même époque (966 cas). En 2018, trois personnes sont mortes de la rougeole en France.

Cinq personnes se sont retrouvées en réanimation en 2019 suite à la maladie qui peut dégénérer en complications pulmonaires ou cérébrales pouvant conduire le patient à la mort. Santé publique France lance d'ailleurs une autre statistique en forme d'alerte: 90% des cas de rougeole sont survenus chez des personnes qui n'étaient pas vaccinées ou "mal" vaccinées. Depuis le 1er janvier 2018, le vaccin contre la rougeole fait partie de la liste des injections obligatoires mais avant cette date, il n'était que recommandé.

Lire aussi - Rougeole chez un bébé: quels risques et quel traitement

La rougeole est une maladie virale qui se caractérise par une forte fièvre dans un premier temps, avant une seconde phase d'éruption typique donnant son nom à la maladie, qui s'efface en quelques jours avec fatigue persistante.

Etant une maladie virale, la rougeole ne réagit pas aux antibiotiques et disparaît spontanément. Mais des cas de complication sont possibles, le plus souvent via des encéphalites (une inflammation des tissus du cerveau)  ou des surinfections bactériologiques sur un organisme affaibli.

Voir aussi:

Epidémie de rougeole: Agnès Buzyn pointe la "désinformation" des anti-vaccins

Aux Etats-Unis, le retour "inacceptable" de la rougeole

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don