Prévention et contrôle de la covid19 à Taïwan

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Prévention et contrôle de la covid19 à Taïwan

Publié le 14/10/2020 à 15:07 - Mise à jour le 15/10/2020 à 12:13
Unsplash
PARTAGER :

Auteur(s): Dr Gérard Guillaume pour FranceSoir

-A +A

Cette tribune fait suite à celle-ci : Taïwan, une gestion exemplaire

I. Structure opérationnelle

1. 2 janvier 2020, mise en place de l'équipe d'intervention du CDC (Centers of Disease Control) de Taiwan pour répondre à l'épidémie de pneumonie à Wuhan, en Chine.

2. 20 janvier 2020, activation du niveau 3 du Central Epidemic Command Center (CECC) intégration des ressources de l'administration, des secteurs universitaire, médical et privé. Le Dr Jih-Haw Chou, directeur général des Taiwan Centers for Disease Control (CDC de Taiwan) en est le commandant

3. 23 janvier 2020, activation du niveau 2 du CECC suite au premier cas de COVID-19 confirmé le 21 janvier 2020.  Le Dr Shih-Chung Chen, ministre de la Santé et du Bien-être social est chargé  de commander,  coordonner et mobiliser les ressources dans une perspective interministérielle, y compris les ministères de l'intérieur, des transports, des affaires étrangères, de l'économie, du travail, de l'éducation, de l'environnement, etc. ainsi que les acteurs privés pour lutter contre le COVID-19.

4. 27 février 2020, activation du niveau 1 du CECC en raison de l'aggravation de la situation épidémique mondiale.   Le Dr Shih-Chung Chen, ministre de la Santé et du Bien-être social, est confirmé par le Premier ministre dans ses fonctions

Dès janvier 2020                       

Activation par le CDC du CECC   

Commandement unique

 

II.Législation

1. La loi sur le contrôle des maladies transmissibles est établie à Taiwan pour prévenir et contrôler les maladies infectieuses. En outre, si des maladies infectieuses ont un impact important sur la sécurité nationale, l'économie sociale et la santé humaine ou imposent une lourde charge au système de santé, les règles d'application de la loi sur la prévention et la protection des catastrophes peuvent s'appliquer aux affaires susmentionnées et aux questions connexes.

 

2. Selon la loi sur le contrôle des maladies transmissibles, le CDC de Taiwan a classé, le 15 janvier 2020, le COVID-19 comme maladie transmissible de catégorie 5, afin de renforcer la surveillance et l'endiguement du COVID-19. Contribuant à inciter la population et les établissements médicaux à prendre conscience de la maladie et à prendre les mesures de précaution nécessaires pour réduire le risque de transmission.

3. En outre, une loi spéciale sur les mesures de prévention, de soulagement et de revitalisation liées à  la pneumonie sévère due à des nouveaux agents pathogènes a été adoptée le 25 février 2020 pour faire face à la crise à venir.

loi sur le contrôle des maladies transmissibles en vigueur

 

III. Stratégies de prévention

 Le 31 décembre 2019, dès que Taiwan été informée des cas mystérieux de pneumonie  en Chine, à Wuhan, ont été mis en œuvre des stratégies de prévention pertinentes : surveillance, dépistage et diagnostic de laboratoire, contrôle des frontières,  contrôle de la transmission dans la population, préparation  de la réponse du système médical, les stocks et attribution d'équipements de protection individuelle (EPI) ou d'autres fournitures médicales, ainsi que l'éducation sanitaire et la gestion de la désinformation.

Dès début janvier

Contrôle des frontières

Information

 Surveillance et diagnostic de laboratoire:

1. Identification des personnes qui ont développé de la fièvre, de la toux ou d'autres symptômes respiratoires aigus, qui avaient voyagé dans les 14 jours précédents ou eu des contacts étroits avec les personnes susmentionnées. Elles sont toutes tenues de se présenter aux autorités sanitaires, de fournir un échantillon destiné au laboratoire pour un diagnostic ultérieur.

 

2. Le champ  de surveillance a été élargi en fonction de l'évolution de la situation épidémique. Les exigences de déclaration pour le COVID-19 ont été mises à jour sur la base des dernières découvertes sur la maladie. À partir du mois d'avril, les patients atteints de pneumonie ou les personnes présentant de la fièvre / des symptômes respiratoires, des troubles de l’odorat, une diarrhée ou ayant des antécédents de voyage récent, de contact individuel ou de groupe doivent être signalés aux autorités sanitaires et faire l'objet d'un prélèvement d'échantillons destiné au  laboratoire pour préciser le diagnostic. En outre, le système de surveillance communautaire est mis en œuvre depuis le 16 février. Ainsi, les cas suspects qui ne satisfont pas aux critères de notification des maladies peuvent être dépistés et testés grâce au système de surveillance susmentionné.

 

3. La méthode de diagnostic standard utilise des tests de biologie moléculaire  détectant les acides nucléiques. Afin de faire tester rapidement les échantillons, les capacités de diagnostic de laboratoire ont été augmentées, passant de 12 laboratoires pour 520 cas par jour à près de 50 laboratoires pour environ 6000 cas par jour.

 

Détection des sujets infectés et les 4 piliers :

Tester, isoler, tracer, traiter

 

Contrôle des frontières:

1. Depuis 2003, des procédures opérationnelles standard ont été mises en œuvre dans les aéroports de Taïwan, notamment le renforcement du dépistage de la fièvre des passagers à l'arrivée, le dépistage des cas suspects en se renseignant sur leurs antécédents de voyage, de profession, de contact, de regroupement et de bilan de santé.

2. Du 31 décembre 2019 au 23 janvier 2020, Taïwan a mis en œuvre une inspection de quarantaine à bord des vols directs en provenance de Wuhan, en Chine, et a promu des mesures de prévention connexes auprès d'autres voyageurs.

3. Depuis le 7février, les passagers en provenance de Chine, de Hong Kong et de Macao (y compris ceux qui transitent par ces zones) doivent remplir une «Déclaration de santé relative au nouveau coronavirus et avis de quarantaine à domicile» et être mis en quarantaine à domicile pendant 14 jours.   

Depuis le 11 février, les passagers à l'arrivée sont tenus de remplir le formulaire de déclaration de santé du nouveau coronavirus

Les personnes qui devraient être placées en quarantaine à domicile sont susceptibles de changer en fonction des situations épidémiques des autres pays.   

À partir du 19 mars, il est interdit aux ressortissants étrangers d'entrer à Taiwan et les mesures de quarantaine à domicile ont été étendues pour inclure les passagers à l'arrivée de tous les pays en réponse à l'évolution de l'épidémie mondiale. Afin d'arrêter la propagation du COVID-19 par le transport aérien, le transit des passagers aériens à travers Taïwan a été suspendu à partir du 24 mars pour réduire les mouvements transfrontaliers de personnes et réduire le risque de transmission de maladies.

4. Depuis le 16 février 2020, les voyageurs disposant de numéros de téléphone portable fournis par des opérateurs de télécommunications à Taïwan peuvent utiliser un système électronique de Déclaration de Santé et de Quarantaine à domicile (Entry Quarantin System) en scannant le code QR , le temps de l’attente au comptoir d'enregistrement. Les voyageurs peuvent compléter le formulaire de déclaration de santé en ligne en attendant leur vol ou à l'entrée. Le laissez-passer de déclaration de santé sera envoyé par SMS sur le téléphone portable des voyageurs  à l'arrivée à Taiwan. Après cela, les voyageurs obtiendront une autorisation d'immigration plus rapide en montrant le laissez-passer de déclaration de santé. Par conséquent, les voyageurs peuvent remplir une déclaration de santé et obtenir une autorisation d'immigration plus rapide en 4 étapes simples: scanner le code QR, remplir le formulaire, obtenir un laissez-passer de déclaration de santé par SMS et montrer le laissez-passer sur leur téléphone portable.

Contrôle des frontières +++ Isolement et mise en quarantaire

Contrôle de la transmission dans la population:

1. Les personnes qui ont été en contact avec des cas confirmés seront isolées à domicile pendant 14 jours. Les agences de santé locales contacteront les personnes isolées à domicile pour vérifier leur état de santé deux fois par jour. S'ils développent des symptômes, les agences de santé les placeront à l'hôpital en isolement.

2. En collaboration avec des entreprises de télécommunications, nous avons lancé un système de surveillance de la sécurité électronique pour identifier l'emplacement des personnes en quarantaine ou en isolement à domicile en détectant le signal du téléphone mobile se connectant à la tour de téléphonie cellulaire. Si le système détecte qu’une personne a quitté le site de quarantaine désigné, provoquant l'éloignement du signal téléphonique de la tour de téléphonie cellulaire la plus proche, la personne et l'employé du bureau des affaires civiles responsable de la personne recevront une notification par SMS. L’employé responsable et la police vérifieront immédiatement l’emplacement de la personne. Les contrevenants qui ne respectent pas les règlements seront condamnés à une amende ou contraints de force pour empêcher la propagation possible de la maladie.

3. Pendant la période de quarantaine de 14 jours à domicile ou de mesures d'isolement à domicile, les personnes ne peuvent pas sortir. Par conséquent, le 1er mars, les gouvernements central et locaux ont travaillé en étroite collaboration pour mettre en œuvre des plans de fourniture de services aux personnes en quarantaine / isolées à domicile. Chaque gouvernement local a mis en place des centres destinés aux services de consultation covid-19 et aux mesures de soutien,  appels de suivi quotidiens ainsi que des procédures standard pour les services connexes, assistance aux personnes pour les transports, les soins médicaux et les services ménagers, y compris la la prise en charge des personnes sans domicile, livraison de repas, ramassage des ordures et consultation

4. En raison du nombre accru de personnes placées en quarantaine à domicile, le Bureau du tourisme a mis en œuvre un plan de subvention  des hôtels qui ont collaboré avec le gouvernement pour fournir des chambres aux personnes soumises à la quarantaine à domicile. Chaque hôtel mettant à disposition  des chambres aux personnes soumises à la quarantaine à domicile peut recevoir une subvention de 1000 dollars NT par chambre et par jour du 1er avril au 31 juillet.

5. Au début de l'épidémie mondiale de COVID-19, les écoles de Taïwan avaient retardé l'ouverture de deux semaines du 11 au 25 février, après quoi il n'y a pas eu de fermeture d'écoles à grande échelle. Afin de protéger les élèves de l'infection au COVID-19, le ministère de l'Éducation a annoncé des règles pour la suspension des cours, préparé et alloué des fournitures médicales aux écoles. En outre, les écoles sont tenues de surveiller l’état de santé des élèves, d’assurer la désinfection de l’environnement et de suivre les activités auxquelles les enseignants et les élèves ont participé. À ce jour, une seule école a été fermée pendant 14 jours en raison de deux cas confirmés.

6. Des mesures de distanciation sociale (physique) ont été annoncées le 1er avril pour encourager le grand public, par étapes, à maintenir l'étiquette sociale et à observer la distanciation sociale et ainsi réduire le risque de transmission communautaire du COVID-19, qui continue de se propager à travers le monde. D'autres directives et recommandations connexes, notamment celles concernant les transports en commun, les entreprises, les rassemblements publics à grande échelle, les grands sites commerciaux, la gestion communautaire et l'établissement et la gestion d'hôtels de quarantaine, ont également été publiées.

isolement des cas contact dans la population    

mise en quarantaine                             

chambres d’hôtel à disposition                  

rentrée des classes retardée de 15 jours  mesures de distanciation physique

 

Réponse et préparation du système médical

1. Le CDC de Taiwan a créé le «Réseau médical de contrôle des maladies transmissibles» (CDCMN) suite à l'épidémie de SRAS en 2003. Le CDCMN a identifié 6 districts à Taiwan et, dans le cadre du réseau, un hôpital d'intervention dans chacun des  districts, comté / ville a été désigné comme responsable de l'isolement des patients atteints de maladies infectieuses émergentes (EID). Le gouvernement fournit des subventions aux hôpitaux d'intervention pour améliorer leurs installations d'isolement et offrir des cours de formation. En outre, le gouvernement local a été autorisé à désigner les hôpitaux appropriés situés dans le comté / la ville comme hôpitaux d'isolement. À l'heure actuelle, 134 hôpitaux d'intervention et d'isolement ont été désignés à Taiwan.

2. Pendant la pandémie de COVID-19, 161 établissements médicaux ont été désignés pour la collecte de spécimens. Dont 134 hôpitaux d'intervention et d'isolement désignés pour le traitement des cas bénins confirmés de COVID-19, tandis que 52 hôpitaux régionaux ou centres médicaux ont été désignés pour le traitement des cas graves.

 3. Selon les directives de contrôle des affections nosocomiales, les hôpitaux sont tenus à proposer deux entrées distinctes pour les patients urgents et les hospitalisations. Le personnel médical est tenu de prendre en charge les patients dans une zone et en groupe séparés. Les patients COVID-19 ont été installés dans le service ou une zone spécifique pour éviter une infection nosocomiale.

quadrillage médical du pays

règles d’isolement

 

Stock et allocation d'Equipements de Protection Individuelle(EPI) et autres fournitures médicales

1. Enseignement tiré du SRAS, nous avons accumulé un pré-stock de respirateurs N95, de masques chirurgicaux et de blouses de protection pour les personnels médicaux et de santé publique en réponse à la crise d'urgence conformément à la loi sur le contrôle des maladies transmissibles (CDCA).

2. Afin de garantir un nombre suffisant de masques médicaux pour protéger les travailleurs médicaux travaillant en première ligne, le gouvernement a également mis en place une interdiction d'exportation de masques médicaux du 24 janvier au 31 mai 2020. En outre, les fonds gouvernementaux et le personnel militaire ont été utilisées pour augmenter la production de masques et pour aider les fabricants à acquérir des équipements destinés à augmenter leur capacité de production.

3. L’excédent de masques médicaux a été distribué non seulement aux agents de santé de première ligne mais aussi au grand public pour des mesures de protection individuelle. Ainsi, le gouvernement a permis d’attribuer un masque à chaque citoyen en les achetant en pharmacies, en utilisant leur carte nationale d'assurance maladie. De plus, un mode de commande en ligne basé sur le nom a été instauré pour les personnes qui ne peuvent pas se rendre en pharmacies. Le grand public a la possibilité de commander des masques en ligne, payer par virement, crédit carte ou ATM, obtenir les masques dans des magasins de proximité, tels que Seven Eleven ou Family Mart. Grâce à l'augmentation de la production de masques, chaque citoyen peut désormais acheter plus de masques. À partir du 9 avril, les adultes ont droit à 9 masques, les enfants à10 tous les 14 jours.

4. Fournir à la population de l'alcool à 75% et faire en sorte que l'alcool soit vendu dans les pharmacies, les magasins de proximité, les supermarchés et les hypermarchés sous contrat avec l'Assurance maladie nationale (NHI).

5. Continuer à préparer le stock d'EPI, y compris les blouses d'isolation / protection et les respirateurs N95, pour le personnel médical et de santé publique afin de les protéger contre l'infection par le COVID-19.

 

mise à disposition des masques +++ 

matériel de protection,            

alcool,                                

respirateurs

 

Éducation sanitaire et lutte contre la désinformation

1.Le CECC a organisé des points de presse quotidiens présidés par le commandement pour diffuser au public les informations relatives au COVID-19. Les médias tels que télévision, journaux,  affiches et radio ainsi que les réseaux sociaux tels que Facebook, Line et Twitter ont également été largement utilisés pour l'éducation du public. Ces informations concernent le port du masque, l'importance du lavage des mains, le stockage de masques qui les rendrait indisponibles pour les agents de santé de première ligne.

2. Le CDC de Taiwan a également collaboré avec l'Agence Nationale de la Police, la Commission Nationale de Communication et le Bureau d’Investigation pour lutter contre la désinformation qui pourrait interrompre ou affecter les mesures opposées au COVID-19.

Politique d’information Transparence                     

Relation de CONFIANCE

 

Assouplissement des mesures de prévention des épidémies

1. Nous prévoyons de démarrer progressivement des échanges commerciaux internationaux avec des personnes qui souhaitent entrer à Taiwan pour des raisons humanitaires ou pour des activités commerciales essentielles, alors que les mesures de quarantaine et de gestion nécessaires sont toujours imposées. Les mesures d'entrée et de quarantaine pour les ressortissants étrangers ont été mises à jour comme suit:

(1) Les ressortissants étrangers peuvent demander à entrer à Taiwan pour des raisons autres que le tourisme et les visites sociales régulières.

(2) Les résidents de Hong Kong et de Macao peuvent demander à entrer à Taiwan pour des raisons humanitaires spéciales ou des situations d'urgence; pour remplir des obligations contractuelles; dans le cadre de transferts internes au sein d'entreprises multinationales; lorsqu'ils sont le conjoint ou l'enfant d'un R.O.C. national et posséder un Certificat de résident de la R.O.C.; pour les échanges commerciaux et internationaux; ou lorsqu'ils détiennent un Certificat de résident lié à l'emploi, à l'investissement ou à l'entrepreneuriat.

(3) Les ressortissants étrangers, les résidents de Hong Kong et de Macao qui ont l'autorisation d'entrer à Taiwan, lors de l'enregistrement auprès de la compagnie aérienne du vol vers Taiwan, ils doivent présenter un certificat en anglais d'un test COVID-19 RT-PCR négatif passé de moins de 3 jours avant l'embarquement (sauf les détenteurs d'un certificat de résident étranger). Ils doivent également subir une période de quarantaine à domicile de 14 jours et observer les autres mesures de prévention des épidémies pertinentes dès leur entrée dans le pays.

(4) À partir du 25 juin, les passagers en transit à l'aéroport international Taoyuan de Taiwan sont autorisés à se mouvoir en observant les mesures de surveillance en place pour empêcher la propagation du coronavirus. Cependant, des restrictions connexes sont mises en place pour minimiser le risque d'infection posé par les passagers en transit:

              i.Les vols en transit depuis ou vers la Chine où le COVID-19 continue de se propager sont exclus du plan;

              ii.Les passagers en transit doivent voyager avec la même compagnie aérienne (seules les compagnies aériennes chinoises de Taiwan, Eva Air et Cathay Pacific de Hong Kong sont incluses dans le plan de transit, et la liste des compagnies aériennes autorisées sera revue en fonction de la situation et de la mise en œuvre du programme pandémie);

               iii.Les passagers en transit doivent quitter Taiwan dans les huit heures.

 

(5) À partir du 22 juin, les voyageurs d'affaires à court terme sont autorisés à entrer et peuvent demander des périodes de quarantaine à domicile raccourcies si ces voyageurs remplissent toutes les conditions énumérées ci-dessous:

               i. Ceux qui sont autorisés à entrer selon les annonces du CECC;

               ii. Ceux dont la durée du séjour ne dépasse pas trois mois;

III .Les voyageurs d'affaires qui entrent dans le pays pour des activités commerciales, telles que l'inspection des marchandises, les services après-vente, l'assistance technique et la formation, et la signature de contrats;

 iv. Ceux qui arrivent de pays / régions à faible et moyen risque annoncés par le CECC et qui n'ont pas d'antécédents de voyage vers d'autres pays au cours des 14 derniers jours avant l'embarquement à destination de Taïwan.                   Les personnes originaires de pays / régions à faible risque peuvent demander à passer un test COVID-19 le 5ème jour de leur séjour, tandis que celles des pays / régions à faible risque moyen peuvent demander à passer un test COVID-19 le 7ème jour de leur séjour. Si le résultat est négatif, ils seront autorisés à autogérer leur santé.

 

2. Assouplissement progressif de certaines restrictions, compte tenu du faible risque de transmission communautaire à Taiwan

(1) Ajustement de la politique de distribution des masques: à partir du 1er juin, les masques non réquisitionnés par le gouvernement seront ouverts à l'achat national ou à l'exportation. Le quota actuel (9 masques pour 14 jours pour les adultes et 10 masques pour 14 jours pour les enfants) dans le cadre du système de rationnement nominal restera en place pour garantir l'accès universel aux masques pour chaque citoyen et pour stabiliser le prix des masques.

(2) Les restrictions sur les visites dans les hôpitaux et les établissements de soins de longue durée ont été assouplies, permettant à chaque patient d'avoir deux visiteurs une fois par jour et permettant à chaque résident des établissements de soins de longue durée d'avoir au plus trois visiteurs (enfants inclus) une fois par jour, respectivement.

(3) Nouveau mouvement pour la prévention des maladies: le CECC a commencé en mai à alléger par étapes les restrictions des activités domestiques ou les rassemblements. Par exemple, les demandes d'hébergement dans les sites des parcs nationaux peuvent être acceptées à partir du 7 mai, et chaque match de saison régulière de la Ligue chinoise de baseball professionnel (CPBL) peut être suivi par au plus 1000 spectateurs à partir du 8 mai.

(4) Alors que Taiwan ne continue d'enregistrer aucun nouveau cas autochtone, ce qui indique qu'il n'y a pas de transmission nationale dans le pays, nous avons élargi l'échelle des mesures d'assouplissement de la lutte contre l'épidémie. Cependant, nous exhortons toujours le grand public à observer les précautions individuelles de prévention. Plus précisément, le grand public devrait suivre des précautions personnelles, mais il ne serait pas nécessaire d'imposer des restrictions sur le nombre de personnes autorisées dans un lieu lorsqu'elles mangent au restaurant ou participent à des activités sociales.

 

IV.Collaboration internationale

1. Bien que Taiwan ne soit pas membre de l'OMS, en tant que membre responsable de la communauté internationale, le CDC de Taiwan a signalé des cas confirmés de COVID-19 à l'OMS. Taiwan a également partagé des informations sur la situation épidémique, l'historique des voyages et des contacts des patients, les mesures de contrôle aux frontières avec d'autres pays, tels que le Japon, la République de Corée, Singapour, la Malaisie, les Philippines, les États-Unis, le Canada, l'Italie, la France, la Suisse , L'Allemagne, le Royaume-Uni, la Belgique et les Pays-Bas par le biais du mécanisme du RSI.

2. Alors que la mondialisation accélère plus que jamais la vitesse et la fréquence de propagation des maladies infectieuses, une crise en n'importe quel lieu  peut facilement se répandre partout. Taiwan continuera à collaborer avec d'autres pays dans la lutte contre le COVID-19. Cependant, nous n'avons participé qu'à quelques activités organisées par l'OMS, comme la participation au Forum mondial sur la recherche et l'innovation en ligne et à plusieurs téléconférences sur le contrôle clinique et infectieux. Lors de ce type d'événements, nous n'avons pas été en mesure d'expliquer pleinement comment nous avons répondu à l'épidémie de COVID-19 avec les experts internationaux en personne. Nous serons en mesure de contribuer davantage et de partager notre expérience avec les membres de l'OMS et les professionnels internationaux si Taiwan pouvait participer aux réunions techniques de l'OMS relatives à la WHA et au COVID-19.

Fin de l’isolement de Taiwan

Reconnaissance internationale de son expertise

Relation quasi inexistante avec l’OMS

TOUT CE QUE LA FRANCE N’A PAS SU FAIRE

Anticiper                                                         

Réagir immédiatement                                    

Créer une Cellule Centrale                               

Avec un commandement unique                      

Contrôler l’information                                     

Etre transparent                                              

Etablir une relation de confiance                      

Quadriller le pays                                            

Mettre à disposition masques, tests..                

Isoler et confiner sélectivement            

Préserver la santé et l’économie du pays

Auteur(s): Dr Gérard Guillaume pour FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Opinions




Commentaires

-