Affiches polémiques à Béziers: Rossignol dénonce Ménard le "récidiviste"

Affiches polémiques à Béziers: Rossignol dénonce Ménard le "récidiviste"

Publié le :

Mardi 12 Décembre 2017 - 12:15

Mise à jour :

Mardi 12 Décembre 2017 - 12:24
© SYLVAIN THOMAS / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Laurence Rossignol a dénoncé ce mardi la récidive de Robert Ménard, maire de Béziers, en matière de provocation. Cela suite à la publication d'une affiche montrant une femme ligotée sur le point d'être écrasée par un train. Pour l'ancienne ministre, Robert Ménard a "toujours les mêmes cibles: les femmes ou les migrants".

La polémique sur la campagne d'affichage de Robert Ménard, maire de Béziers, se poursuit ce mardi 12 via le duel entre l'élu et l'ancienne ministre des Droits des femmes Laurence Rossignol.

Celle-ci, comme d'autres, avait en effet dénoncé la plus polémique des affiches en question, qui montre une jeune femme ligotée sur des rails hurler  à l'approche d'un train à vapeur: "avec le TGV, elle aurait moins souffert", est-il écrit en légende.

Voir: Ménard - ses affiches en faveur du TGV Occitanie font scandale

Laurence Rossignol, particulièrement engagée sur la question de la violence faite aux femmes, s'était indignée lundi 11 en raison de la proximité avec un fait divers tragique survenu en juin dernier dans l’Eure-et-Loire. Un homme avait tué sa compagne de 34 ans en l'attachant sur les voies à l'approche d'un train, avant de se suicider. "J'ai déposé plainte auprès du Procureur de Béziers pour demander le retrait des affiches ainsi que des poursuites contre les auteurs", a prévenu la sénatrice de l'Oise.

Robert Ménard a répliqué en expliquant qu'il n'avait pas connaissance de cette tragique histoire. Ce serait donc son adversaire qui instrumentaliserait le drame. Pour lui, l'affiche fait référence à "l'univers du Western".

Des explications qui n'ont absolument pas convaincu Laurence Rossignol qui a ce mardi sur BFMTV accusé Robert Ménard d'avoir "tué une deuxième fois" la victime. Et d'appuyer son propos en taclant un"récidiviste en matière de campagne de communication. Il a d'ailleurs toujours les mêmes cibles: les femmes ou les migrants. Il essaie de réveiller les vieux mauvais réflexes de la société".

Voir: Béziers -Ménard crée une nouvelle polémique avec une affiche

Robert Ménard avait en effet déjà créé la polémique avec une affiche mettant en scène l'arrivée des migrants dans le centre ville de Béziers. Une autre campagne avait illustré la baisse des aides de l'état aux collectivités par une homme en train d'étrangler une femme. 

Pour Laurence Rossignol, Robert Ménard est un "récidiviste en matière de campagne de communication".

Commentaires

-