Attentat à "Charlie Hebdo": Cabus et Franck Brinsolaro reconnus officiellement "victimes du terrorisme"

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Attentat à "Charlie Hebdo": Cabus et Franck Brinsolaro reconnus officiellement "victimes du terrorisme"

Publié le 14/03/2015 à 14:25 - Mise à jour le 15/03/2015 à 15:15
©Dessons/JDD/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): AZ

-A +A

Cabu et le garde du corps de Charb, tous deux abattus par les frères Kouachi dans les locaux de "Charlie Hebdo" sont reconnus officiellement "victimes du terrorisme". Cette mention a été inscrite sur leur actes de décès et au Journal officiel.

C'est désormais certifié. Selon des arrêtés pris, mercredi 11, par le ministère de la Justice et publiés ce samedi au Journal officiel, les actes de décès du dessinateur Cabu et de Franck Brinsolaro, le policier en charge de la protection de Charb, portent la mention "Victime du terrorisme". Abattus par les frères Kouachi dans les locaux de Charlie Hebdo le 7 janvier dernier, les deux hommes sont les premiers à bénéficier de ce statut.

Tombé sous les balles à l'âge de 75 ans, Cabu, figure emblématique de Charlie Hebdo, avait commencé sa carrière de dessinateur en 1954 dans L'Union de Reims, après des études artistiques. Considéré comme l'un des plus grands dessinateurs français contemporains, il avait également publié des caricatures dans Le Canard enchaîné, Hara-Kiri et Pilote.

Franck Brinsolaro, lui, était membre du service de la protection (ex-SPHP) et assurait depuis deux ans la protection de Charb. Il est décédé à l'âge de 49 ans.  Afin de lui rendre hommage, François Hollande lui avait remis à titre posthume les insignes de chevalier de la Légion d'honneur.

Ces arrêtés s'inscrivent dans le cadre de la loi sur la lutte contre le terrorisme votée en décembre 2012. Elle prévoit que le ministre de la Justice puisse décider, "avec l'accord des ayants droit", que la mention "Victime du terrorisme" soit portée sur l'acte de décès. Introduit par le gouvernement, cette disposition avait été prise à la suite de l'affaire Mohamed Merah, auteur de l'assassinat de trois militaire et quatre civils, dont trois enfants à l'entrée d'une école juive.

Cette toute jeune mention s'ajoute à d'autres déjà existantes telles que "Mort pour le service de la Nation", "Mort pour la France" et "Mort en déportation". Selon la loi en vigueur, les enfants des personnes dont l'acte de décès porte cette mention peuvent prétendre au statut de pupilles de la Nation. Ce statut offre à ceux qui le reçoivent une aide morale et financière de l'Etat.

Auteur(s): AZ


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Le dessinateur Cabu est officiellement reconnu "Victime de terrorisme".

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Opinions




Commentaires

-