Aurore Bergé envisage la suppression d'un jour férié pour financer la dépendance

Aurore Bergé envisage la suppression d'un jour férié pour financer la dépendance

Publié le :

Lundi 22 Avril 2019 - 11:36

Mise à jour :

Lundi 22 Avril 2019 - 11:45
© Thomas Samson / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Aurore Bergé s'est dit persuadée dans le JDD que "les Français sont d'accord pour travailler plus" en supprimant un jour férié. Ce qui aurait pour but de financer la dépendance.

Alors que le gouvernement envisage d'allonger la durée du temps de travail pour financer la dépendance, notamment des personnes âgées, plusieurs voix issues de la majorité avancent l'idée de supprimer un jour férié et de créer une deuxième journée de solidarité. 

C'est du moins la position de la députée LREM et porte-parole de la majorité Aurore Bergé comme elle l'a expliqué dimanche 21 dans une interview donnée au JDD. "Cela peut passer par la création d’une nouvelle journée de solidarité pour financer la prise en charge de la dépendance et du grand âge. C’est ce que nous avons proposé au sein d’En marche", a-t-elle expliqué. Et de poursuivre: "De la même manière, nous n’avons rien à craindre du débat sur l’allongement du temps de travail au cours de sa vie, en modifiant la durée de cotisation ou l’âge de départ à la retraite".

Lire aussi – Les Français ne veulent pas travailler plus (sondage)

Pour justifier cette position, la députée a expliqué que "le pouvoir d’achat des Français augmente en 2019, et nous devons continuer à valoriser le travail". "Nos concitoyens ne sont pas des tire‑au-flanc, nous sommes parmi les travailleurs les plus productifs! Je ne les ai pas entendus, durant le grand débat, dire qu’il fallait moins travailler. Si on est extrêmement transparent sur ce que cette décision permet de financer, les citoyens seront prêts à l’accepter. Il faudra être très clair sur notre objectif", a-t-elle ajouté.

Et de conclure: "Je suis persuadée que les Français sont d’accord pour travailler plus si on explique que 100% des recettes de la journée de solidarité sont consacrées à la baisse de leurs impôts ou au financement des Ehpad".

Toutefois, n'en déplaise à Aurore Bergé, les Français ne semblent pas si enclins que ça à travailler plus. Selon un sondage Ifop, ils sont 54% à être opposés à cette idée. Toutefois, si cette mesure finissait par passer, ils préféreraient que le gouvernement opte pour l'abandon des 35 heures (41%) et donc travailler plus chaque semaine alors que seulement 14% des gens envisageraient plutôt la suppression d'un ou plusieurs jours fériés.

Voir:

Allongement de la durée de travail: Macron sonne-t-il la fin des 35 heures?

Suppression de l'ENA, RIC, travailler plus: ce que devait annoncer Macron lundi?

Philippe favorable à "travailler plus longtemps" pour financer la dépendance

Aurore Bergé s'est dit persuadée dans le "JDD" que "les Français sont d'accord pour travailler plus" en supprimant un jour férié.

Commentaires

-