Aurore Bergé photographiée à un enterrement: elle dénonce des "charognards"

Aurore Bergé photographiée à un enterrement: elle dénonce des "charognards"

Publié le :

Jeudi 19 Avril 2018 - 11:51

Mise à jour :

Jeudi 19 Avril 2018 - 12:41
© Thomas Samson / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La députée LREM Aurore Bergé dénonce sur son compte Twitter ce jeudi des "charognards" qui l'ont photographiée. Elle se trouvait à un enterrement.

C'est un tweet lapidaire en forme de coup de gueule que la députée LREM et porte-parole du groupe a publié ce jeudi 19 sur son compte personnel.

La députée de la 10e circonscription des Yvelines tance les "charognards qui ont pris des photos à l'enterrement de la maman de (s)on amie". Elle leur adresse un "vous êtes méprisables". On ignore précisément qui est l'amie en question et où l'événement s'est déroulé, tout comme la députée n'a pas précisé si les "charognards" sont des journalistes, des militants politiques ou de simples particuliers.

Le tweet dénote également par provenant de son compte politique pour passer un message assez "personnel", ce dont la députée ne semble pas coutumière. Si cette dernière tweete abondamment, il s'agit principalement de retweets et ou de simples messages indiquant sur quoi la jeune élue travaille.

La plupart des réponses au message en cette fin de matinée apporte un soutien à l'élue de l'Assemblée nationale estimant effectivement qu'un tel comportement était inacceptable. Un internaute estime tout de même "qu'une politique de charognard" génère un "comportement de charognard… La start-up nation n'a que faire des états d'âme".

De par sa position importante au sein de la majorité LREM à l'Assemblée, Aurore Bergé est une élue particulièrement exposée. Elle doit notamment gérer actuellement la fronde de quelques députés La République en marche qui protestent contre le contenu du projet de loi asile et immigration qu'ils jugent trop répressif.

Aurore Bergé fustige que des personnes l'ont prises en photo à un enterrement.

Commentaires

-