Bernadette Chirac: "pas lieu de s'inquiéter pour le moment" pour Jacques Chirac

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Bernadette Chirac: "pas lieu de s'inquiéter pour le moment" pour Jacques Chirac

Publié le 06/01/2016 à 20:06 - Mise à jour à 20:16
©Philippe Wojazer/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Interrogée ce mercredi sur l'état de santé de Jacques Chirac, récemment sorti de l'hôpital, Bernadette Chirac a donné des nouvelles rassurantes de l'ancien président de la République.

Bernadette Chirac, ex-première dame de France, a affirmé mercredi qu'il n'y avait "pas lieu de s'inquiéter pour le moment", à propos de la santé son époux Jacques Chirac, l'ancien président de la République, hospitalisé deux semaines pour "affaiblissement" en décembre.

"Il n’y a pas lieu de s’inquiéter pour le moment à son sujet. Mon mari va bien, aussi bien que possible", a répondu Bernadette Chirac, interrogée sur la santé de son mari, à l'occasion du lancement de l'opération Pièces Jaunes.

"Il est rentré à la maison après un petit séjour à l’hôpital où il était nécessaire de faire des examens complémentaires, parce qu’il était plus fatigué que les semaines précédentes. Il est rentré pour Noël, on a pu fêter Noël ensemble en famille à la maison et aussi la fête du jour de l’An", a-t-elle ajouté.

Egalement interrogé sur la primaire de la droite et du centre qui se déroulera les 20 et 27 novembre, Bernadette Chirac a affirmé que "Nicolas (Sarkozy) a(vait) déjà fait un mandat. Il veut y retourner et je militerai pour son succès. Cela dit, Alain Juppé a été un des premiers et des plus importants collaborateurs de Jacques Chirac", a-t-elle également affirmé.

Jacques Chirac, 83 ans, a été hospitalisé du 9 au 23 décembre à l'hôpital parisien de La Pitié-Salpêtrière, pour affaiblissement.

En janvier 2014, son épouse Bernadette Chirac avait déclaré penser que son époux ne parlerait plus jamais en public. Souffrirait-il de la maladie d'Alzheimer? "Honnêtement, je ne le crois pas (...) Il n'a pas vraiment les symptômes, mais c'est vrai qu'il a une petite baisse de sa mémoire, surtout par moments, c'est très variable", avait-elle alors indiqué.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


" Mon mari va bien, aussi bien que possible", a déclaré Bernadette Chirac.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-