Bygmalion: l'ex-conseiller de Sarkozy Franck Louvrier en garde à vue

Bygmalion: l'ex-conseiller de Sarkozy Franck Louvrier en garde à vue

Publié le :

Jeudi 07 Mai 2015 - 17:10

Mise à jour :

Jeudi 07 Mai 2015 - 17:15
©Salom-Gomis Sebastien/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): Pierre Plottu

-A +A

Franck Louvrier, ancien conseiller et très proche de Nicolas Sarkozy, a été placé en garde à vue dans le cadre de l'enquête sur l'affaire Bygmalion, ce jeudi matin. Les enquêteurs cherchent à déterminer d'éventuels liens avec ce système de fausses factures présumé.

C'est un proche de plus de Nicolas Sarkozy qui est inquiété. Franck Louvrier, ancien conseiller en communication du président de l'UMP, a été placé en garde à vue ce jeudi matin dans le cadre de l'enquête sur l'affaire Bygmalion, a révélé Europe-1. Il est actuellement, ce jeudi après-midi, entendu par les hommes de l’Office central de Lutte contre la corruption et les infractions fiscales et financières, au siège de la DCPJ à Nanterre (Hauts-de-Seine).

Les enquêteurs s'intéressent depuis plusieurs mois déjà au rôle joué par Franck Louvrier dans l'affaire Bygmalion. En janvier dernier son domicile avait ainsi été perquisitionné sans qu'"aucun élément susceptible d'intéresser l'enquête n'(ait) été saisi", selon son entourage. Pour autant, il semble que l'enquête ait permis de rassembler suffisamment d'éléments pour justifier sa mise en garde à vue, un régime qui permet par ailleurs à celui qui est conseiller régional des Pays de la Loire d'être assisté de son avocat lors des auditions.

Figurant parmi les plus proches collaborateurs de l'ancien chef de l'Etat, Franck Louvrier a été son principal conseiller sur les questions de communication et de relation avec les médias à partir de 2005 et jusque durant la campagne de présidentielle de 2012. Or c'est justement cette période de campagne qui intéresse les enquêteurs dans le cadre de l'affaire Bygmalion, ce système présumé de fausses factures mis en place lors de la campagne présidentielle de 2012 pour faire supporter à l'UMP le dépassement du plafond légal de dépenses de la campagne de Nicolas Sarkozy.

Les trois magistrats du pôle financier enquêtant sur ce dossier soupçonnent un dépassement de 18,5 millions d'euros du plafond légal qui avait été fixé à 22,5 millions pour un candidat qualifié pour le second tour. Pour ce faire, Event & Cie, filiale de Bygmalion, a émis des fausses factures présentées à l'UMP notamment pour l'organisation de conférences ou séminaires fantômes, selon les éléments recueillis par les enquêteurs lors de perquisitions.

A ce jour, dix personnes, dont quatre anciens cadres de Bygmalion, trois ex-cadres de l'UMP et trois responsables de la campagne de Nicolas Sarkozy, ont été mis en examen dans cette affaire. Tous, mis à part les ex-dirigeants de la société d'événementiel, nient leur implication. Aucun n'a à ce jour impliqué Nicolas Sarkozy, qui réfute avoir eu connaissance d'un système de fausses factures.

 

Auteur(s): Pierre Plottu

PARTAGER CET ARTICLE :


Franck Louvrier a notamment été en charge de la communication de Nicolas Sarkozy durant la campagne présidentielle de 2012.

Fil d'actualités




Commentaires

-