Direction du PS: Najat Vallaud-Belkacem lâche la course au profit du privé

Chez Fayard

Direction du PS: Najat Vallaud-Belkacem lâche la course au profit du privé

Publié le :

Mercredi 03 Janvier 2018 - 17:54

Mise à jour :

Mercredi 03 Janvier 2018 - 18:08
Pressentie pour briguer le poste de premier secrétaire du PS, Najat Vallaud-Belkacem a annoncé dans un entretien à "L'Obs" qu'elle allait finalement se lancer dans le privé, laissant le champ libre à Luc Carvounas, Stéphane le Foll ou Oliver Faure.
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Najat Vallaud-Belkacem ne souhaite pas devenir la prochaine patronne du Parti socialiste. Dans un entretien à L'Obs publié ce mercredi 3, l'ancienne ministre de l'Education a expliqué pourquoi elle ne briguerait pas le poste de premier secrétaire du PS, y préférant un séjour dans le privé.

"Je veux vraiment réfléchir, travailler et comprendre d'autres mondes que le seul monde politique. Je n'ai d'ailleurs jamais voulu d'une vie réduite à la politique", a-t-elle expliqué à l'hebdomadaire.

Lire aussi: PS - s'il est élu, Carvounas proposera à Vallaud-Belkacem la tête de liste aux européennes

Pourtant pressentie comme candidate depuis plusieurs mois, et notamment poussée par la génération des "quadras" pour s'opposer aux "éléphants", elle a finalement décidé "de ne pas céder à l'amicale pression de ses amis".

Najat Vallaud-Belkcacem va pour l'instant se consacrer à une nouvelle collection de la maison d'édition Fayard baptisée "Raison de plus" et dont le but est de "donner la parole à des chercheurs à la fois pointus et désireux d'offrir un débouché +civique+ à leurs recherches", explique-t-elle.

Elle assure conserver sa "fibre de gauche" et qu'elle fera "tout pour que (sa) famille politique puisse se nourrir de cette réflexion".

Najat Vallaud-Belkacem était plus attendue que jamais dans la course à la direction du PS depuis sa tribune défendant la social-démocratie "contre les vents d'une époque que l'on dit promise au libéralisme ou au populisme".

Lire aussi: Najat Vallaud-Belkacem veut "faire vivre" la social-démocratie

Un écueil important semblait cependant la gêner, le statut de bénévole de premier secrétaire, alors qu'elle n'a plus aucune fonction élective et donc plus aucune rémunération depuis sa défaite aux législatives.

L'annonce de son retrait laisse donc le champ libre, pour l'instant au seul candidat déclaré, Luc Carvounas. Mais Stéphane Le Foll a également avancé ses pions, et le nom d'Olivier Faure circule également.

Najat Vallaud Belkacem ne souhaite pas concourir pour le poste de premier secrétaire du PS.

Commentaires

-