Info FS- La délégation "officielle" des Gilets Jaunes est "autoproclamée" selon un important mouvement régional

Info FS- La délégation "officielle" des Gilets Jaunes est "autoproclamée" selon un important mouvement régional

Publié le :

Lundi 26 Novembre 2018 - 17:02

Mise à jour :

Lundi 26 Novembre 2018 - 17:25
Alors qu'une délégation "officielle" de gilets jaunes avec huit communicants s'est constituée et a publié un communiqué ce lundi, une autre organisation regroupant plus de 10.000 contestataires remet en cause leur légitimité. La "Coordination nationale des régions" des Gilets Jaunes (GJ-CNR), que France-Soir a pu contacter, dénonce la communication opaque de cette délégation et de ses représentants "autoproclamés".
© Bertrand GUAY / AFP/Archives
PARTAGER :

Maeliss Innocenti

-A +A

Dix jours après les premiers blocages des gilets jaunes du samedi 17 novembre, et après une journée de mobilisation marquée par les violences sur les Champs-Elysées à Paris samedi 24, le mouvement évolue et tend à se structurer. Mais tous les manifestants ne sont pas forcément d'accord sur le chemin à prendre et sur la façon de faire.

Une délégation dite "officielle" des gilets jaunes s'est constituée ce lundi 26 et huit communicants, pour certains bien connus médiatiquement, ont rédigé un communiqué pour asseoir leurs revendications et demander à rencontrer le gouvernement dans un "délai raisonnable".

Mais cette délégation ne fait pas l'unanimité dans les régions. En Occitanie notamment, où un mouvement parallèle s'est formé sur les réseaux sociaux. Contacté par France-Soir, l'un des organisateurs de ce groupe en ligne qui réunit plus de 10.000 personnes issues de toutes les régions françaises -et même de Belgique- affirme que ces représentants se sont "autoproclamés".

Lire aussi: face aux "gilets jaunes", Macron veut un "pacte social"

Se faisant appeler Rémy, cet homme qui opère au niveau de la région Occitanie dénonce la "communication opaque de ces personnes" et insiste sur la nécessité de "fédérer région par région, de créer une structure physique et juridique propre" avant d'aller toquer à la porte du gouvernement.

Selon lui, il est important de "donner la parole à chaque région, chaque département, chaque ville, chaque commune", et surtout de garder cette ADN apolitique.

De ce côté-là, Rémy est intraitable. Il y a une vraie rupture entre les citoyens et "tout ce qui est politique": "L'objectif est désormais de construire quelque chose de profondément citoyen et démocratique, qui regroupe toutes les régions, y compris les DOM-TOM".

Tout cela prendra du temps. Et selon cette nouvelle organisation des gilets jaunes, qui se décrit comme l'organe de Coordination nationale des régions (GJ-CNR), trop se médiatiser (comme le fait par exemple la délégation autoproclamée en se rendant ce lundi soir sur le plateau deHanouna, Touche pas à mon poste), avant d'être réellement structuré, est néfaste pour l'impact du message porté.

Et aussi:

Gilets jaunes: le polémique Benjamin Cauchy quitte le mouvement

"Gilets jaunes": Mélenchon constate un "mépris et (un) dégoût" des médias à grande échelle

"Gilets jaunes": Hollande tacle le gouvernement et demande plus de redistribution

Une organisation régionale des gilets jaunes conteste la délégation "officielle" qui s'est constituée ce lundi avec des représentants "autoproclamés".


Commentaires

-