Extrême droite: le RN réactive la "droite populaire" pour séduire à LR

Extrême droite: le RN réactive la "droite populaire" pour séduire à LR

Publié le :

Lundi 17 Juin 2019 - 15:36

Mise à jour :

Lundi 17 Juin 2019 - 15:53
© bertrand GUAY / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Thierry Mariani a annoncé son intention de relancer la "droite populaire" sarkozyste pour séduire les déçus de LR et les amener au vote lepéniste.

 

"Il est nécessaire et indispensable que l'on arrive à cette union de toutes les droites, y compris avec le FN", disait déjà en 2010 le député estampillé "droite populaire" Christian Vanneste. Une mission qu'a reprise Thierry Mariani, ex-LR désormais au Rassemblement national, à son compte puisqu'il a décidé de réactiver l'association politique créée pendant les années Sarkozy. L'objectif affiché est ainsi de créer un vaisseau pour accueillir les déçus de LR qui pourraient se laisser tenter par l'aventure lepéniste, mais restent rebutés par la marque RN (ex-FN).

Officiellement Marine Le Pen reste sur sa stratégie consistant à tenter de polariser la politique française autour de l'affrontement mondialistes/nationalistes (LREM/RN en sommes) et se contente d'appeler les déçus de la droite à la rejoindre. Pour autant, difficile d'imaginer que l'expérience tentée par Thierry Mariani n'a pas été validée par la cheffe d'un parti qui reste handicapé par son manque d'alliés. Une expérience déjà tentée avec la création du "Rassemblement Bleu Marine" fin 2012, mais qui a échoué et a mené à la dissolution du "RBM" après les législatives de 2017.

Si LR est un champ de ruines, preuve en est son score aux européennes, ses concurrents continuent de lorgner sur les "restes" du parti. Emmanuel Macron et Marine Le Pen tout d'abord, qui poursuivent leur entreprise de séduction de l'électorat de l'ex-grande formation de droite. Mais aussi Marion Maréchal qui a appelé début juin à l'union des droites autour d'"une grande coalition" entre le RN et… "la droite populaire" issue de LR.

Lire: Marion Maréchal, la première Le Pen au pouvoir?

Que Marion Maréchal sorte de son (pseudo) retrait de la vie politique vient ainsi gêner le plan de sa tante, qui a fait savoir publiquement son mécontentement. Il est ainsi peu probable que l'initiative de Thierry Mariani, reprenant les codes de la nièce Le Pen et ses mots, relève de la coïncidence. D'autant qu'il est stratégique pour le RN de ne pas laisser éclore la graine plantée par la jeune femme, qui conserve un important capital sympathie jusque dans les rangs frontistes.

Lire aussi:

Le Pen ou Macron incarnent mieux la droite que Wauquiez, selon un sondage

Pour Marion Maréchal, "le positionnement populiste semble être une impasse électorale"

"Grand remplacement": quand Marion Maréchal reprend la théorie lâchée par Marine Le Pen

Thierry Mariani veut relancer la "droite populaire" pour attirer l'électorat LR au RN.


Commentaires

-