François Fillon: "le problème c'est le président de la République"

François Fillon: "le problème c'est le président de la République"

Publié le :

Vendredi 13 Mai 2016 - 12:39

Mise à jour :

Vendredi 13 Mai 2016 - 12:39
©Eric Gaillard/Reuters
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Au lendemain du rejet de la motion de censure déposée par la droite à l'encontre du gouvernement sur la loi Travail, François Fillon a estimé qu'une dissolution de l'Assemblée nationale "ne changera rien à rien". "Le problème c'est le président de la République", a-t-il lancé ce vendredi sur Europe-1, désignant François Hollande comme "la cause de toutes ces difficultés".

François Fillon (Les Républicains) a estimé ce vendredi 13 qu'"on ne peut être qu'inquiet" devant la situation politique, mais a rejeté l'idée d'une dissolution de l'Assemblée, qui "ne changera rien à rien" parce que "le problème c'est le président de la République".

"On ne peut être qu'inquiet devant une situation pareille, il n'y a plus de gouvernement, il n'y a plus de majorité, il y a un président de la République qui va de renoncement en renoncement", a déclaré sur Europe-1 le candidat à la primaire de la droite pour 2017, au lendemain du rejet d'une motion de censure contre le gouvernement sur la loi Travail. Interrogé sur l'hypothèse d'une dissolution, l'ancien Premier ministre a jugé que "si le problème c'est le président de la République, la dissolution ne changera rien à rien". "La cause de toutes ces difficultés, ce n'est pas le Premier ministre, ce n'est pas le gouvernement, c'est le président de la République, c'est le président de la République depuis le début", a-t-il développé.

"C'est un président de la République qui depuis quatre ans n'a jamais réussi à prendre une décision, c'est un président de la République qui n'a jamais été capable de fixer un cadre clair, c'est un président de la République dont on ne sait pas s'il est avec M. (Emmanuel) Macron ou s'il est avec M. (Arnaud) Montebourg, dont on ne sait pas si c'est l'ennemi de la finance ou si c'est l'ami des entrepreneurs".

Invité au micro d'Europe-1 ce vendredi, François Fillon a vivement critiqué François Hollande.

Sur le même sujet, la rédaction vous propose:



Commentaires

-