Marseille - Mennucci (PS) à Ravier (RN): "On se calme Adolf"

Marseille - Mennucci (PS) à Ravier (RN): "On se calme Adolf"

Publié le :

Mardi 09 Octobre 2018 - 12:43

Mise à jour :

Mardi 09 Octobre 2018 - 12:56
©Boris Horvat/AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

La question de l'hommage à accorder à Arnaud Beltrame a dégénéré lors du dernier conseil municipal de Marseille. L'élu RN Stéphane Ravier a accusé ses homologues de gauche "se coucher devant ceux qui soutiennent les terroristes", ce à quoi à Patrick Mennucci (PS) a répliqué.

L'ambiance était à l'orage au dernier conseil municipal de Marseille, surtout entre le socialiste Patrick Mennucci et le RN Stéphane Ravier. Les deux seraient allés au-delà des noms d'oiseaux lors de la dernière séance dont le contenu a été rapporté par La Provence et repéré par Chez Pol, la newsletter de Libération.

Les deux hommes se seraient accrochés sur l'opportunité de renommer une place au nom d'Arnaud Beltrame, le gendarme mort héroïquement lors de l'attaque terroriste de Trèbes. Selon le quotidien local le sénateur Rassemblement national (ex-FN) avait accusé des élus de gauche des 15 et 16e arrondissement d'avoir "refusé que cela se fasse chez eux pour ne pas provoquer la population locale". Ceux-ci avaient invoqué la recherche d'un lieu "plus fort symboliquement".

Voir: Aquarius: Ravier (RN) estime que le migrants devraient prendre "les armes" plutôt "qu'un bateau"

Stéphane Ravier aurait été jusqu'à reprocher à ses opposants de"collaborer et de se coucher devant ceux qui soutiennent les terroristes islamistes". Une envolée qui a trouvé une réponse du même ordre de la par de Patrick Mennucci: "On se calme Adolf", n'aurait pas hésité à lancer le conseiller socialliste.

Plusieurs dizaines de villes ont décidé de rendre hommage au courage d'Arnaud Beltrame en donnant son nom à des rues ou des établissements publics. Des décisions qui ont parfois été taxées d'instrumentalisation politique. Dans les Alpes-Maritimes, des parents d'élèves s'étaient même opposé à ce choix pour le collège de leurs enfants, craignant que l'établissement devienne ainsi une cible potentielle pour des terroristes.  

"Arnaud Beltrame est Français. Il appartient à tout le monde", avait de son côté déclaré la mère du gendarme. Lors de l'hommage qui lui a été rendu, Emmanuel Macron avait assuré que "sa mémoire vivra".

Lire aussi:

Attentats de Trèbes: nouvelles révélations sur l'enquête et la mort d'Arnaud Beltrame

"On se calme Adolf", aurait lancé Patrick Mennucci à Stéphane Ravier.

Commentaires

-