Ponlat-Taillebourg: le maire revendait le matériel municipal sur LeBonCoin

Ponlat-Taillebourg: le maire revendait le matériel municipal sur LeBonCoin

Publié le :

Lundi 23 Avril 2018 - 16:38

Mise à jour :

Lundi 23 Avril 2018 - 16:45
© DAMIEN MEYER / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le maire d'une commune de Haute-Garonne a été condamné à de la prison avec suris fin mars. Il revendait du matériel municipal à son compte sur LeBonCoin.

L'affaire a provoqué une scission dans le village. Le maire de Ponlat-Taillebourg en Haute-Garonne a été condamné à six mois de prison avec sursis et d'une peine d'inéligibilité de trois ans par le tribunal de Saint-Gaudens fin mars. Il comparaissait pour avoir revendu, à son bénéfice personnel, du matériel municipal sur le site de vente LeBonCoin.

Selon La Dépêche du Midi, l'édile, Patrick Doucède, avait encaissé 21.800 euros de la revente de débroussailleuses, épareuse et matériel de chantier, pourtant propriétés de la commune. Il avait finalement été dénoncé par sa secrétaire de mairie et avait tout avoué lors d'un conseil municipal en août 2016. Le maire n'avait toutefois pas démissionné après ses aveux. Ce n'est qu'après sa condamnation, au début de ce mois d'avril, que l'homme a finalement renoncé à ses fonctions.

Lire aussi - Paris: ils volent plus de 300 vélos et les revendent sur Leboncoin.fr

L'affaire a profondément divisé le village entre les soutiens de l'ancien maire et ses détracteurs. "On se sent trompés. Comment soutenir quelqu'un qui est venu piquer dans notre porte-monnaie? Il fait peut-être ça depuis des années. L'essentiel, aujourd'hui, c'est qu'il s'en aille et qu'on ne parle plus de lui. On a perdu trop de temps", a témoigné une habitante au quotidien. "Il a fait des choses pour la commune mais ce qu'il a fait n'est pas tolérable. Je suis très déçu", a également fait savoir un autre résident de Ponlat-Taillebourg.

Toutefois, certains habitants défendent également l'ancien édile: "C'est abracadabrantesque! Il a fait une erreur mais n'a tué personne. Pour le prix d'une voiture, il ne méritait pas ça. Je souhaitais qu'il reste maire, il faut savoir pardonner. À Paris ils sont Charlie, moi je suis Patrick".

L'intérim est actuellement assuré par le premier adjoint qui n'est autre que le beau-fils de Patrick Doucède. De nouvelles élections devraient se tenir d'ici trois mois en raison de la prochaine démission de six membres du conseil municipal.

 

Patrick Doucède a vendu pour 21.800 euros de matériel communal sur LeBonCoin.


Commentaires

-