Pour DSK, "il est temps que le Parti socialiste disparaisse" (vidéo)

Pour DSK, "il est temps que le Parti socialiste disparaisse" (vidéo)

Publié le :

Samedi 04 Novembre 2017 - 17:37

Mise à jour :

Samedi 04 Novembre 2017 - 17:38
© KENZO TRIBOUILLARD / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Alors qu'il assistait ce samedi à la World policy conference, à Marrakech, Dominique Strauss-Kahn a accepté de s'exprimer sur la situation politique en France, et notamment sur la place du Parti socialiste sur l'échiquier politique français. Et pour lui, le PS ne l'a plus… cette place.

Dominique Strauss-Kahn ne fait plus partie du paysage politique français à cause des scandales sexuels qui ont pesé sur lui ces dernières années. Mais cela ne l'empêche pas d'avoir un avis sur les mutations qui ont été opérées depuis l'élection d'Emmanuel Macron à la présidence de la République. C'est à ce sujet (notamment), que l'ancien patron du FMI s'est exprimé ce samedi 4, juste après la World policy conference, à laquelle il assistait à Marrakech (au Maroc).

Interrogé par un journaliste britannique, il a ainsi expliqué que, selon lui, le Parti socialiste n'avait plus d'avenir. "C'est une bonne chose. Il est temps de renouveler le centre gauche français. Je le dis avec un peu de tristesse… Ce parti qui est le mien n'a pas su accompagner la mondialisation et se transformer. Donc il est temps qu'il disparaisse".

Côté changements, DSK compte d'ailleurs sur Emmanuel Macron pour en faire un maximum durant son mandat présidentiel. Mais il l'incite à afficher clairement ses positions, et à se déclarer "et de gauche et de droite", au lieu d'insister sur le "ni-ni" trop indécis.

Ce petit rappel, il l'avait déjà fait il y a quelques jours lors d'une déclaration suivant d'un hommage rendu à Nicole Bricq, ancienne ministre et sénatrice, décédée au mois d'août. "Elle savait que les valeurs de gauche et les valeurs de droite ne sont pas les mêmes. Que les deux sont nécessaires à l’équilibre de la société, mais que leur opposition dialectique vivra tant que vivra la démocratie", avait-il déclaré, s'adressant entre les lignes au président de la République.

Une dernière question portait sur la situation politique à l'international et notamment sur les agissements de Donald Trump, qui "inquiètent" Dominique Strauss-Kahn. "L'importance du leader de la planète ne peut pas être entre les mains de quelqu'un d'aussi imprévisible", a-t-il conclu.

Dominique Strauss-Kahn s'est exprimé sur la politique française, et notamment sur l'avenir du PS, parti politique qui fut le sien mais qui doit disparaître selon lui.

Commentaires

-