Remaniement du gouvernement: Castaner reste, un nouveau ministre et Griveaux porte-parole?

Remaniement du gouvernement: Castaner reste, un nouveau ministre et Griveaux porte-parole?

Publié le :

Mercredi 22 Novembre 2017 - 10:18

Mise à jour :

Mercredi 22 Novembre 2017 - 10:25
© François LO PRESTI / AFP/Archives
PARTAGER :
-A +A

Alors que le remaniement du gouvernement se fait attendre (il devait être officialisé mardi), les pronostics vont bon train. Des indiscrétions permettent également d'y voir plus clair. Le point sur le périmètre probable, à ce stade, du jeu de chaises musicales ministériel.

Le remaniement du gouvernement devait être annoncé mardi 21, il a finalement été repoussé et sera officialisé "dans la semaine". Christophe Castaner devrait rester secrétaire d'Etat, Benjamin Griveaux prendre le porte-parolat et un (ou plusieurs) petit(s) nouveau(x) faire leur entrée dans l'équipe d'Edouard Philippe. Le point sur les pronostics.

Le secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement Christophe Castaner semble avoir réussi à pousser ses pions et devrait ainsi bien conserver son portefeuille ministériel, selon des indiscrétions. Devenu patron de LREM, ce fidèle de la première heure d'Emmanuel Macron -il a notamment été rapporteur de la loi qui porte le nom du président, en 2015- cumulera donc avec la difficile mission de mettre de l'huile dans les rouages entre l'exécutif et l'opposition parlementaire. Ce qui a fait grincer des dents tant ce poste de l'ombre est stratégique car permet notamment de siéger de droit à la conférence des présidents et d'y prêcher la bonne parole, d'aucuns y voyant même un conflit d'intérêt.

Sur le même sujet: Pierre Laurent: le maintien de Castaner aux relations avec le Parlement poserait problème

A propos de messager officiel, le rôle de porte-parole devrait échoir à Benjamin Griveaux. Ce grognard du président, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie et des Finances, a déjà été le porte-parole d'Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle. Il est ainsi favori pour le poste faute de réelle concurrence, même si Julien Denormandie (secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Cohésion des territoires) a un temps été donné comme challenger potentiel.

Rien de bien révolutionnaire, donc. Mais pourquoi avoir décalé l'annonce dans ce cas? Pour cause de "vérification du patrimoine", a fait savoir l'entourage du président. Depuis 2013 et le scandale Cahuzac, l'administration fiscale, chapeautée par la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), vérifie ainsi systématiquement la situation fiscale "dès la nomination d’un ou plusieurs nouveaux membres du Gouvernement" (source HATVP).

Lire aussi: Remaniement: Macron parti pour garder Castaner (et créer un nouveau ministère)?

Que l'entourage d'Emmanuel Macron invoque ce motif indiquerait donc qu'au moins un petit nouveau ferait son entrée au gouvernement. Pour le "ministère de la Grande pauvreté" dont la rumeur de la création court depuis quelques jours? Rien n'est moins sûr, même si le bénéfice d'image que cela pourrait représenter pour le "président des riches" est évident. Mais cela pourrait aussi signifier que l'un ou l'autre des membres actuels du gouvernement serait sur la sellette. 

Christophe Castaner devrait garder son ministère des Relations avec le Parlement malgré la polémique, et Benjamin Griveaux (a g.) devenir porte-parole.

Commentaires

-