Remaniement ministériel: Macron va le faire dans "les 24 heures" selon Blanquer

Remaniement ministériel: Macron va le faire dans "les 24 heures" selon Blanquer

Publié le :

Lundi 15 Octobre 2018 - 11:38

Mise à jour :

Lundi 15 Octobre 2018 - 11:42
Jean-Michel Blanquer a confirmé ce lundi matin que le remaniement devrait avoir lieu dans la journée ou mardi au plus tard. Le ministre de l'Education nationale a parlé de "24 heures".
© FRANCOIS GUILLOT / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Depuis son retour du sommet de la Francophonie en Arménie vendredi 12, Emmanuel Macron a repris d'arrache-pied les tractations préalables à un remaniement ministériel alors qu'Edouard Philippe aurait déjà reçu les futurs entrant la semaine passé. Les deux têtes de l'exécutif déjeuneront d'ailleurs ensemble ce lundi 15 à midi à l'Élysée, peut-être l'occasion de mettre la touche finale au casting qui leur conviendra.

Par ailleurs, Jean-Michel Blanquer a confirmé ce matin que le remaniement devrait avoir lieu dans la journée ou mardi au plus tard. "C'est pour bientôt, je pense que dans les 24 heures, il y en aura un, oui bien sûr", a fait savoir le ministre de l'Education nationale sur Europe 1.

Lire aussi - Remaniement ministériel: Bayrou arbitre de la bataille Macron-Philippe?

Le Premier ministre, qui assure l'intérim du démissionnaire Gérard Collomb au ministère de l'Intérieur, s'est rendu ce lundi matin à Nantes dans le cadre de la stratégie nationale de lutte contre la pauvreté. Il va également se déplacer dans l'Aude, touché dimanche par des violentes inondations qui ont déjà coûté la vie à six personnes.

Emmanuel Macron doit rencontrer dans l'après-midi le président sud-coréen, Moon Jae-in, en déplacement en France. Les agendas bien remplis du président de la République et du Premier ministre laissent à penser que le remaniement pourrait n'avoir lieu que mardi 16 au matin.

Pour remplacer Gérard Collomb, qui a quitté la place Beauvau le 2 octobre, le nom de Christophe Castaner, délégué général de LREM, est celui qui revient avec le plus d'insistance. L'option consistant à associer à son profil très politique une personnalité extérieure a conduit différentes sources à citer l'hypothèse d'un duo avec l'ancien patron de la police nationale Frédéric Péchenard, un proche de Nicolas Sarkozy.

L'opposition n'a eu de cesse ces derniers jours de pointer le "conflit" qui opposerait Emmanuel Macron et Edouard Philippe sur l'architecture du prochain gouvernement, censé obéir à de savants équilibres portant sur la sensibilité politique (gauche/droite/centre), la parité hommes/femmes et le parcours (professionnels de la politique ou issus de la société civile).

Voir:

Le remaniement dans la dernière ligne droite

Nouveau gouvernement: le remaniement est-il pour lundi?

Remaniement ministériel: Laurent Wauquiez envoie un SMS stratégique au mauvais destinataire

Jean-Michel Blanquer a annoncé un remaniement dans les "24 heures".


Commentaires

-