Résultats élections départementales: la droite fait 46%, la gauche 32%, le FN 22%

Auteur(s)
VL
Publié le 30 mars 2015 - 16:08
Mis à jour le 31 mars 2015 - 14:01
Image
Une urne.
Crédits
©Christian Hartmann/Reuters
Avec moins de la moitié des voix, la droite a emporté deux tiers des départements, et malgré ses 22%, le FN n'en a aucun.
©Christian Hartmann/Reuters
Sur la nouvelle carte des départements, c'est un raz de marée de la droite, une défaite de la gauche et une absence du Front national. Mais l'analyse des votes pour chaque parti à l'échelle nationale propose une autre lecture des résultats.

On connaît ce lundi les vainqueurs, dans les différents départements de France, des premières élections départementales. Mais la nouvelle carte des départements est à mettre en perspective face au nombre de voix réunies par chaque camp.

En effet, le mode de scrutin des élections départementales fait que seul le parti arrivé premier emporte un canton et peut donc espérer conquérir le département. Ce qui défavorise les petits partis au profit des grandes coalitions. Un parti qui fait un score correct à l'échelle nationale mais ne parvient pas à finir en tête dans la majorité des cantons d'un même département n'en emportera aucun.

Le bloc de droite (MoDem, UDI, UMP, Debout la France et Divers droite) remporte ainsi 46% des suffrages exprimés. La gauche dans son ensemble réunit un peu plus de 32% des voix. L'extrême droite ferme la marche avec environ 22% des suffrages.

Si le podium de tête reste le même que celui du nombre de cantons et départements obtenus, l'ordre de grandeur n'est pas respecté. Avec moins de la moitié des voix, le bloc de droite remporte 65 des 98 départements. La gauche en obtient 30, conformément à son score (mais ce score aurait pu permettre de conserver plus de départemente si elle avait été unie). Dans trois autres départements (Aisne, Vaucluse, Gard), la majorité n'est pas encore claire. Le grand perdant à ce jeu-là reste le Front national: bien qu'il ait séduit plus d'un électeur sur cinq, il ne remporte aucun département.

Certes moins représentatif, ce type de scrutin permet de dégager plus facilement une majorité au sein des conseils départementaux et de rendre ainsi les collectivités gouvernables.

La victoire de la droite est donc nette et sans appel, mais pas aussi massive que le laisse penser la nouvelle carte des départements. Le score de la gauche reste décevant et plombé par les divisions. L'importance du FN est sous-estimée mais ce scrutin témoigne de sa difficulté à dépasser un certain niveau; il lui manque encore un réservoir de voix pour éspérer gouverner.

 

 

À LIRE AUSSI

Image
Une urne.
Elections départementales: tout savoir sur le nouveau scrutin
Les électeurs sont appelés aux urnes les 22 et 29 mars prochain pour les nouvelles élections départementales. Mais la réforme des cantons a entraîné la création d'un n...
23 février 2015 - 20:13
Politique
Image
Nicolas Sarkozy en campagne pour la présidence de l'UMP.
Résultats élections départementales: 65 départements pour la droite, 30 pour la gauche, zéro pour l'extrême droite
Les troupes de Nicolas Sarkozy ont largement repeint l'Hexagone en bleu en remportant le second tour des élections départementales du dimanche 29 mars. La droite dirig...
30 mars 2015 - 09:38
Politique
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don