Rougeole: Buzyn appelle les non vaccinés à "faire un rattrapage"

Epidémie

Rougeole: Buzyn appelle les non vaccinés à "faire un rattrapage"

Publié le :

Mercredi 14 Février 2018 - 10:20

Mise à jour :

Mercredi 14 Février 2018 - 10:30
Face à l'épidémie de rougeole qui sévit en Nouvelle-Aquitaine, Agnès Buzyn a appelé ce mercredi au micro de France Inter les personnes non vaccinées "à faire un rattrapage". Suite au décès d'une femme de 32 ans, la ministre de la Santé a rappelé qu'il s'agissait d'une maladie "potentiellement grave".
© Thomas Samson / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Elle a décidé de prendre les choses en main. Face à l'épidémie de rougeole qui sévit en Nouvelle-Aquitaine, Agnès Buzyn a appelé les personnes non vaccinées et ceux qui n'ont pas fait vacciner leurs enfants "à faire un rattrapage", rappelant au passage que la couverture était seulement de 70% dans certaines régions de France. Un pourcentage "totalement insuffisant pour empêcher une épidémie d'émerger".

Qualifiant cette maladie de "potentiellement grave", la ministre de la Santé a également rappelé ce mercredi 14 au micro de France Inter que les personnes les plus vulnérables, "notamment celles que l'on ne peut pas vacciner aujourd'hui", pâtissaient du fait que la population n'était pas "suffisamment couverte par le vaccin".

"Ce qui est clair, avec cette épidémie, c'est que, malheureusement, quand une couverture vaccinale de la population est insuffisante, les personnes vulnérables l'attrapent. Aujourd'hui, pratiquement tous les cas de rougeole sont survenus chez des gens soit non vaccinés, soit n'ayant eu qu'une seule dose dans leur vie, alors que deux doses étaient recommandées à l'époque", a-t-elle déploré expliquant à nouveau que c'était désormais obligatoire en raison de la gravité de la maladie.

Lire aussi - Nice: une jeune fille meurt de la rougeole, elle n'était pas vaccinée

Une femme de 32 ans, qui n'était pas vaccinée, y a d'ailleurs succombé. Hospitalisée depuis 10 jours, elle est décédée mardi 13 à l'hôpital de Poitiers (Vienne). Elle aurait contracté la maladie en accompagnant son père au sein de l'établissement hospitalier fin janvier.

En plus de ce décès, 21 personnes sont mortes de la rougeole depuis 2008, selon Daniel Lévy-Brühl, le responsable de l’unité chargé des infections respiratoires et de la vaccination au sein de l'agence sanitaire Santé publique France. Le dernier décès en date remonte à juin dernier, une adolescente de 16 ans. 

Agnès Buzyn a demandé aux personnes non vaccinées contre la rougeole de "faire un rattrapage".

Commentaires

-