S'il est élu président, Montebourg veut "désinvestir l'Etat des énergies fossiles"

Engagement

S'il est élu président, Montebourg veut "désinvestir l'Etat des énergies fossiles"

Publié le :

Jeudi 12 Janvier 2017 - 18:52

Mise à jour :

Jeudi 12 Janvier 2017 - 18:53
Selon une note sur l'écologie publiée sur son site, Arnaud Montebourg veut "désinvestir l'Etat des énergies fossiles", s'il est élu président de la République. Dans ce document, il s'est également dit favorable à "l'augmentation des surfaces cultivées de manière conforme à l'agriculture biologique de 25%".
©Philippe Desmazes/AFP
PARTAGER :

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

L'ancien ministre de l'Economie Arnaud Montebourg veut "désinvestir l'Etat des énergies fossiles", s'il est élu président de la République, selon une note sur l'écologie publiée sur son site. "Je prends l'engagement de conduire le désinvestissement des énergies fossiles dans l'ensemble du périmètre de l'Etat", affirme le candidat à la primaire du PS et de ses alliés.

Le mouvement de "désinvestissement" des fossiles, qui a démarré en 2008 à l'initiative d'étudiants américains, n'a cessé depuis de gagner du terrain, concernant un nombre toujours plus grand d'investisseurs institutionnels ou privés qui renoncent à leurs participations dans les entreprises les moins vertueuses sur le plan climatique ou cherchent à peser sur leurs choix.

"C'est un engagement lourd qui engage les éléments fiscaux, de dépense publique, les entreprises publiques, le pôle financier public et la politique de recherche et d'innovation", souligne l'ex-ministre, qui réaffirme par ailleurs son opposition au gaz de schiste. M. Montebourg se dit aussi favorable dans ce document à "l'augmentation des surfaces cultivées de manière conforme à l'agriculture biologique de 25%". Il soutiendra pour ce faire "leurs débouchés consommateurs, notamment par la conversion des cantines scolaires en nourriture d'origine biologique".

Il veut également porter à Bruxelles "la possibilité d'interdire unilatéralement la commercialisation en France de tout produit contrevenant aux règles environnementales et sanitaires édictées par la représentation nationale". Autres engagements: la sanctuarisation de 5% de surface en plus pour la biodiversité, le développement de l'éducation à l'environnement, la promotion des initiatives locales écologiques.

 

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

Les autres articles du dossier : 
"Je prends l'engagement de conduire le désinvestissement des énergies fossiles dans l'ensemble du périmètre de l'Etat", a affirmé Arnaud Montebourg.

Commentaires

-