Victime d'une agression, Robert Ménard porte plainte (vidéo)

Contre X

Victime d'une agression, Robert Ménard porte plainte (vidéo)

Publié le :

Lundi 07 Mai 2018 - 10:58

Mise à jour :

Lundi 07 Mai 2018 - 11:02
Robert Ménard, violemment bousculé samedi à Saint-André-de-Cubzac en Gironde, en marge d'une réunion sur l'union des droites, a porté plainte contre X. Il a aussi révélé qu'après examen médical il avait bénéficié de 4 jours d'ITT "suite à (son) agression".
© PASCAL GUYOT / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Robert Ménard est en colère. Le maire de Béziers, proche du Front national mais pas encarté, a été violemment bousculé samedi 5 à Saint-André-de-Cubzac en Gironde alors qu'il se rendait à une réunion-débat sur l'union des droites à la mairie de la commune. Il a décidé de porter contre X.

Pris à parti par plusieurs individus, qui l'ont accueilli avec véhémence et à grands coups de cuillères sur des casseroles, il a été chahuté au milieu de la foule malgré la présence de gardes du corps. Il a même chuté au sol près d'une barrière.

Robert Ménard très chahuté à St André-de-Cubzac

Gironde : Robert Ménard très chahuté devant la salle Dantagnan à Saint-André-de-Cubzac tombe au sol PLUS D’INFOS >> https://www.francebleu.fr/infos/societe/gironde-visite-sous-haute-tensio...

Publiée par France Bleu Gironde sur samedi 5 mai 2018

Dans un communiqué, Robert Ménard a évoqué une "lâche et violente agression" et a affirmé avoir reçu des coups en plus d'avoir été projeté au sol.

Lire aussi: Béziers - les provocations de Robert Ménard auraient coûté plus de 300.000 euros à la ville

Sur Twitter, l'élu a encore dénoncé cette agression qui a été selon lui commise par "des fascistes de gauche" et encouragée par les branches locales du "PS, du MoDem et d'En Marche".

Il faut dire que plusieurs jours en amont la venue de Robert Ménard à Saint-André-de-Cubzac avait déjà commencé à faire couler de l'encre. Le parti socialiste Nord Gironde avait même appelé à un "rassemblement face à l'extrême droite" et Louis Cavaleiro, secrétaire de la section locale du PS, avait déclaré: "Face à une banalisation de plus du discours d’extrême droite, nous ne pouvons pas rester les bras croisés".

Si sur les images de télévision le maire de Béziers sort de la cohue un peu débraillé, il semblait aller bien. Mais ce lundi 7 au matin, il a révélé que son médecin "(lui) a prescrit une ITT totale de quatre jours et une ITT partielle de dix jours pour les blessures reçues".

Après les faits, Robert Ménard a reçu le soutien de différentes personnalités politiques de droite et d'extrême droite comme Nicolas Dupont-Aignan, Eric Ciotti ou encore Thierry Mariani.

La présidente du Front national Marine Le Pen a aussi dénoncé sur Twitter "les agressions d'élus par les milices d'extrême gauche" et pointé du doigt "la complaisance du pouvoir" à ce sujet.

Robert Ménard, bousculé samedi en Gironde en marge d'un débat sur l'union des droites, a porté plainte et a annoncé que son médecin lui a prescrit des jours d'ITT.

Commentaires

-