Wauquiez "obsédé" par Marion Maréchal (ex-Le Pen) et la "ligne identitaire"

Wauquiez "obsédé" par Marion Maréchal (ex-Le Pen) et la "ligne identitaire"

Publié le 15/06/2018 à 10:00 - Mise à jour à 10:20
© BERTRAND LANGLOIS / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Pierre Plottu

-A +A

Laurent Wauquiez a confié récemment à Michel Houellebecq son obsession pour Marion Maréchal (ex-Le Pen). Mais aussi, voire surtout, pour les idées de la jeune femme qui est désormais de retour sur le devant de la scène avec un agenda d'union des droites autour de la question identitaire.

Pour faire que la France reste la France, Laurent Wauquiez a son idée. Et elle est clairement inspirée par la droite ultra, aussi appelée "hors les murs", que représente Marion Maréchal (ex-Le Pen). Le patron de LR a ainsi confié récemment être "obsédé" par l'ex-députée RN, qui s'appelait encore le FN, selon un indiscret du Point.

C'est Michel Houellebecq qui a recueilli cette "confession". Plus précisément lors d'un dîner organisé entre les deux hommes dans le très chic Ouest parisien, fin mai, pour parler politique.

S'il est évident que le président de LR consulte beaucoup et rencontre encore plus de monde, un repas avec l'auteur décrié d'un roman d'anticipation dépeignant une France devenue République islamique est loin d'être anecdotique.

Wauquiez et Houellebecq auraient ainsi échangé principalement sur les questions migratoires, culturelles et sécuritaires, l'écrivain conseillant au politique d'être plus "transgressif sur le fond". Et ce alors que Laurent Wauquiez est déjà considéré, à l'intérieur comme à l'extérieur de son parti, comme très droitier.

Lire- Tract "Pour que la France reste la France": nouvelle polémique chez LR

Une recommandation que le patron de LR a reçue avec bienveillance selon Le Point, affirmant même qu'il allait mettre -encore- "un peu plus cette ligne identitaire" en avant à l'avenir. Laurent Wauquiez a par ailleurs confié à Houellebecq être "obsédé" par Marion Maréchal.

Il n'est ainsi pas anodin d'associer, de lier, les questions migratoires et culturelles en y associant la défense des thématiques identitaires. C'est même exactement le propos de l'extrême droite dont une frange va jusqu'à brandir le risque d'un supposé "grand remplacement", théorie appuyée sur des études contestées selon laquelle les Français "de souche" seront à terme remplacés (d'où le nom) par les descendants d'immigrés. C'est par exemple le combat du courant politique ultra-droitier des Identitaires, proche de Marion Maréchal. La même Marion Maréchal qui entend par ailleurs "former" l'élite de demain sur ces thématiques dans sa future école de sciences politiques, l'ISSEP, et vient de faire son retour en "métapolitique" pour tenter de répandre ces idées.

Enquête: Marion Maréchal de retour pour tuer LR et le FN?

Au-delà de l'extrême droite, ce message est également porté par une partie de la base de LR, qui appelle à un rapprochement avec le FN -voir à la création d'un "En Marche de droite" pour s'y substituer- en invoquant une supposée vision commune sur les sujets d'identité et d'immigration. Vision qui peut se résumer en quelques mots: que les étrangers restent chez eux pour que la France reste la France.

L'analyse de Laurent Wauquiez semble être que la droite modérée a été définitivement vampirisée par Emmanuel Macron tandis que le Front national -déjà siphonné par Nicolas Sarkozy en 2007- est affaibli. Mais adhère-t-il réellement aux idées identitaires ou se sent-il obligé de les faire siennes pour tenir ses troupes? Quoi qu'il en soit, le résultat est le même: en difficulté, peinant à trouver son espace et à le faire fructifier électoralement, le président de LR a bien fait le choix de poursuivre la droitisation de son parti pour tenter de le faire revenir sur le devant de la scène.

Auteur(s): Pierre Plottu


PARTAGER CET ARTICLE :


Laurent Wauquiez veut mettre plus en avant "la ligne identitaire".

Fil d'actualités Opinions