Des anomalies cérébrales détectées chez les victimes de "l'attaque sonique" à Cuba

Le son des espions

Des anomalies cérébrales détectées chez les victimes de "l'attaque sonique" à Cuba

Publié le :

Jeudi 07 Décembre 2017 - 14:42

Mise à jour :

Jeudi 07 Décembre 2017 - 15:04
L'ambassade américaine à La Havane a été victime de mystérieuses attaques acoustiques entre fin 2016 et août 2017. Le personnel touché a subi des dégâts importants au cerveau.
© YAMIL LAGE / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les médecins traitant les victimes d'attaques "mystérieuses et invisibles" contre l'ambassade des États-Unis à Cuba ont découvert des anomalies cérébrales en cherchant des explications sur les dommages sur leur ouïe, leur vision, leur équilibre et leur mémoire.

L'information a été révélée par l'Associated Press mercredi 6. Les tests médicaux réalisés sur les victimes de cette présumée "attaque sonique" ont montré que cette dernière avait modifié les zones de la substance blanche qui permettent à différentes parties du cerveau de communiquer et qui relie les cellules entre elles.

A lire - Cuba: 16 diplomates américains touchés par de mystérieuses "attaques acoustiques"

Les conséquences de ces lésions sur le cortex cérébral ne sont pas connues à long terme et les médecins estiment que les 24 Américains touchés devront être suivis à vie. Des lésions similaires ont été constatées chez des gens qui ont été soumis à de très fortes explosions, notamment sur les zones de conflit.  

Ces mystérieuses attaques, dont les responsables américains pensent qu'elles ont pu être menées à l'aide d'appareils acoustiques, ont donc affecté au moins 24 personnes au sein de l'ambassade américaine à La Havane entre fin 2016 et août 2017.

Voir aussi: Cuba-USA: la controverse sans fin autour des "attaques acoustiques"

Ces derniers avaient souffert de "migraines et nausées", mais aussi "de légères lésions cérébrales d'origine traumatique et d'une perte définitive d'audition", selon des sources diplomatiques américaines.

Les enquêteurs du FBI continuent leurs investigations pour tenter de comprendre ces mystérieuses attaques alors que Cuba nie catégoriquement en être à l'origine. Beaucoup d'experts aux Etats-Unis et à Cuba doutent de la faisabilité de telles attaques, mais Peter Earnest, directeur du Musée de l'espionnage à Washington, avait rappellé que "par le passé plusieurs organisations ont travaillé sur l'utilisation du son comme arme".

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

Au moins 24 diplomates américains basés à Cuba souffrent de troubles de l'audition après de mystérieux "incidents".

Commentaires

-