Oussama Ben Laden était "un bon garçon", selon sa mère

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Oussama Ben Laden était "un bon garçon", selon sa mère

Publié le 03/08/2018 à 17:04 - Mise à jour à 17:10
©Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Alia Ghanem, la mère du terroriste responsable des attentats du 11 septembre 2001, Oussama Ben Laden, s'est exprimée pour la première fois dans les médias ce vendredi. Elle a accordé une interview à "The Guardian". Elle y décrit son premier fils comme "un bon garçon", qui a fait de mauvaises rencontres.

Près de 17 ans après les attentats terroristes du 11 septembre 2001, qui ont fait près de 3.000 victimes, et sept ans après la mort d'Oussama Ben Laden, leader d'al-Qaïda et commanditaire de ces atrocités, Alia Ghanem, sa mère, a accordé une interview à The Guardian.

C'est la première fois qu'elle accepte de s'exprimer publiquement sur ce qu'a fait son fils.

Elle y décrit Oussama Ben Laden comme "un bon garçon", qui était très attaché à elle et qui a mal tourné à l'université de Djeddah (Arabie saoudite), où il était entré pour étudier l'économie.

"Les gens de l’université l’ont changé. Il était un très bon enfant jusqu'à ce qu'il rencontre des gens qui lui ont fait subir un lavage de cerveau", a-t-elle ainsi déclaré. "Je lui disais toujours de rester loin d'eux… mais il ne me disait jamais ce qu'il faisait, parce qu'il m'aimait tellement".

Lire aussi: Oussama Ben Laden - un journaliste américain remet en cause la version officielle de sa mort

Oussama Ben Laden était en effet à l'université, et était âgé d'une vingtaine d'années, quand il a rencontré Abdullah Azzam, membre des Frères musulmans qui est devenu son conseiller spirituel.

"Au début, nous étions très fiers de lui", poursuit Hassan, un de ses demi-frères. "Tout le monde le respectait… puis est arrivé Oussama le moudjahid".

Alia Ghanem, qui assure avoir vu son fils aîné pour la dernière fois en 1999 en Afghanistan, est toujours dans le déni selon les demi-frères du terroriste qui ont assisté à l'entretien avec The Guardian.

"Elle l'aimait et refuse de le blâmer. Elle accuse ceux qui l'ont entouré. Elle n'a connu que son côté bon garçon et n'a jamais vu le djihadiste en lui", a aussi confié Ahmad, un autre fils de cette femme désormais âgée de plus de 70 ans.

Et aussi:

Des membres de la famille d'Oussama Ben Laden tués dans le crash de leur jet privé

La CIA dévoile des archives de Ben Laden saisies lors de sa mort

Paris: armé d'un couteau, il crie "Allah akbar" et "Ben Laden" devant des militaires

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Alia Ghanem, la mère d'Oussama Ben laden, s'est exprimée pour la première fois dans les médias. Elle a accordé une interview à "The Guardian".

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-