Amende de 135 € pour l'achat de cigarettes à la sauvette

Amende de 135 € pour l'achat de cigarettes à la sauvette

Publié le 06/01/2020 à 12:52 - Mise à jour le 07/01/2020 à 09:45
© THOMAS COEX / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A
L’achat de cigarettes de contrebande est désormais sanctionné par une amende de quatrième classe. De quoi couper l'envie de fumer? 
 
La verbalisation de l’achat de cigarettes à la sauvette, l’idée était dans les tuyaux depuis plus d’un an, elle est devenue réalité par un décret publié fin décembre. Il peut désormais vous en coûter 135€, soit une contravention de 4e classe. A l’instar d’infractions de même niveau, comme la conduite sans ceinture de sécurité, l’amende peut être minorée à 90€ en cas de règlement rapide, ou majorée à 375€ si la somme n’est pas réglée dans les 60 jours. Cela fait (très) cher le paquet de cigarettes!
 
 
Pour les parlementaires LREM à l’initiative de la mesure, il s’agit d’abord de responsabiliser les acheteurs qui contribuent, avec ce genre de pratiques, à entretenir les réseaux criminels, en particulier dans des villes comme Paris et Marseille. Pour Alexandra Louis, l’une des députées engagées dans ce combat, c’est «un enjeu de santé publique et de sécurité. Ce trafic génère beaucoup de violence et d’insécurité». Soulignant que la vente de cigarettes dans la rue encourage en outre le tabagisme des jeunes, sans compter le préjudice des buralistes, elle justifie la mesure par la nécessité «d’attaquer ces trafics sur tous les fronts».
 
30 % des ventes en France
 
«Tant qu’il y aura de la demande, il continuera d’y avoir de l’offre», estime la députée dans le journal 20 Minutes. La vente de cigarettes de contrebande et de contrefaçon concernerait aujourd’hui 30% de la consommation en France. Un phénomène massif, donc, et qui ne cesse de prendre de l’ampleur. Sur les neuf premiers mois de l’année 2019, selon les chiffres de Bercy, les douanes ont ainsi intercepté 282,7 tonnes de tabac de contrebande, soit une hausse de 18 % par rapport à l’année précédente. 
 
Quel sera le succès de la mesure? A l’origine d’une étude sur le commerce illicite de cigarettes pour le think tank Fondation pour l’innovation politique, le chercheur Mathieu Zagrodzki et le consultant Romain Maneveau nourrissent quelques doutes. Selon eux, interviewés par 20 minutes, la verbalisation des acheteurs devrait réduire «la visibilité du phénomène sur la voie publique, mais les vendeurs se disperseraient ou seraient davantage présents sur internet». Affaire et chiffres à suivre donc, notamment du côté de Barbès à Paris.
 

Auteur(s): France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :


Le trafic de cigarettes augmente sensiblement

Fil d'actualités




Commentaires

-