La location longue durée: une longue arnaque

La location longue durée: une longue arnaque

Publié le 27/01/2020 à 13:59 - Mise à jour le 28/01/2020 à 16:33
MYCHELE DANIAU / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A

La location longue durée concernant les équipements du quotidien, est hors de prix, une vraie arnaque. C'est ce que révêle une enquête de l'UFC Que Choisir. L'association dénonce un véritable scandale et demande au pouvoir politique de légiférer en urgence.

Pouvoir acquérir les appareils électroménagers les plus innovants sans pour autant mettre en danger la gestion du budget du foyer, la location longue durée (LLD) pour tous ces équipements s’est multipliée au cours de ces dernières années. Les foyers aux revenus modestes peuvent ainsi disposer d’équipements dernier cri à petit prix, sauf que l’association de consommateurs, UFC Que Choisir, dénonce un scandale plus pernicieux encore, selon elle, que le crédit revolving.

A lire aussi : 

"Colis à récupérer": une nouvelle arnaque par SMS

 

Coût total: + 130 % 

Le coût de la location, estimé en apparence comme acceptable et même attractif par les consommateurs, conduirait ainsi les usagers à payer des sommes jugées exorbitantes sans jamais devenir propriétaire des équipements en question. L’association prend en exemple un four micro-ondes, vendu 316 € en cas d’achat comptant. L’offre de LLD propose aux consommateurs de disposer de ce même four à micro-ondes contre le paiement d’une mensualité modique, à condition toutefois de s’engager pour 4 ans de location. A terme, le consommateur loueur aura déboursé 731 euros, soit 130 % de plus qu’un achat comptant.

 

Les dérives d’une société de la location

Et l’association de consommateurs multiplie les exemples, qu’il s’agisse de petit électroménager, de literie, de Smartphone ou même de téléviseurs. En publiant ce dossier condamnant la banalisation de la location longue durée, l’association espère une prise de conscience des consommateurs mais aussi de la classe politique. L’objectif affiché est bien de protéger les consommateurs les plus fragiles,  en interdisant ces offres alléchantes, qui, à terme, se révèlent bien plus chères et coûteuses que les offres de crédit à la consommation.

À lire aussi: 

Paris: la location Airbnb se termine en fête avec 200 participants et des milliers d'euros de dégâts

Auteur(s): France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Un four micro ondes, un achat comptant ou une location longue durée ?

Fil d'actualités Tendances éco