Le chômage en hausse au mois de février

Le chômage en hausse au mois de février

Publié le :

Mercredi 25 Mars 2015 - 20:11

Mise à jour :

Jeudi 26 Mars 2015 - 15:08
Le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A a augmenté de 12.800 en février, portant le nombre total de chômeurs à plus de 5,2 millions. Un coup dur pour le gouvernement à quatre jours du second tour des élections départementales.
©Eric Gaillard/Reuters
PARTAGER :
-A +A

C'est une mauvaise nouvelle. Alors que le gouvernement s'attendait à une légère embellie à quatre jours du second tour des élections départementales, il n'en est rien. Le nombre de demandeurs d'emploi est reparti à la hausse en février en France, après sa baisse en janvier, selon les chiffres publiés ce mercredi par le ministère du Travail. Le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A (sans aucune activité) a ainsi augmenté de 0,4% en France métropolitaine, soit 12.800 personnes, portant le total à 3,49 millions de chômeurs.

Le ministre du Travail, François Rebsamen, veut toutefois y voir des signes encourageants. Dans un communiqué, il met l'accent sur la légère baisse enregistrée en catégorie A sur les deux premiers mois de l'année cumulés. Pour lui, il s'agit d'un chiffre "encourageant", une "première" depuis 2008.

Autre élément de satisfaction: le chômage des jeunes baisse pour le deuxième mois consécutif. Selon le ministre, cette baisse est la preuve du "succès" des dispositifs mis en place en leur faveur comme les emplois d'avenir ou encore la garantie jeunes. Le ministre du Travail promet "une année 2015 meilleure que 2014", avec "une stabilisation, voire une baisse du chômage" à la fin de l'année.

Toutefois, François Rebsamen passe sous silence la progression importante enregistrée fin février du nombre d'inscrits en catégories A, B et C à Pôle emploi. En incluant les chômeurs ayant exercé une activité partielle, le chômage a atteint de nouveaux records, à 5,26 millions en métropole et 5,56 millions sur l'ensemble du territoire.

Alors que le gouvernement prévoit une croissance de 1% cette année, le premier Ministre, Manuel Valls s'est montré prudent. "Nous savons parfaitement, et nous le savions, que tant que nous n'avons pas une croissance plus forte, autour de 1,5%, il est difficile de créer de l'emploi, d'autant plus que nous avons beaucoup de jeunes qui rentrent sur le marché de l'emploi", a-t-il concédé lors d'un déplacement à Fresnes (Val-de-Marne), mardi 24.

 

Le chômage est reparti à la hausse au mois de février.


Commentaires

-