Les frontières de l’Europe vont s’ouvrir, mais pas pour tous

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Les frontières de l’Europe vont s’ouvrir, mais pas pour tous

Publié le 24/06/2020 à 16:32 - Mise à jour à 17:40
DR
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A
Les Américains, les Brésiliens et les Russes, notamment, pourraient ne pas être autorisés à entrer sur le territoire de l’Union européenne au 1er juillet. 
 
Les vingt-sept Etats membres sont en pleine discussion, non pour décider quels étrangers pourront venir en Europe – ou non – cet été, mais sur les critères épidémiologiques qui permettront de dresser deux listes. Il faut cour cela obtenir l’unanimité puisque les frontières intérieures restent des compétences nationales des Etats. 
 
C’est le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies qui est chargé d’établir les listes, qui seront évolutives. Rien n’est encore décidé, donc, mais le New York Times a eu accès à un premier jet, en réalité un « exercice », avec une liste de 47 pays dans lesquels le taux d’infection au coronavirus est inférieur à la moyenne européenne (dont la Chine, le Vietnam et Cuba). 
 
Selon les taux de contaminations
 
Une seconde liste contiendrait 54 pays « jugés trop risqués ». Parmi eux, le Brésil, la Russie et… les Etats-Unis. Si le New York Times estime qu’il s’agit là d’un juste retour des choses après la fermeture des frontières américaines aux voyageurs européens, en mars, le quotidien souligne que les taux de nouvelles contaminations sont largement supérieurs dans les trois pays concernés qu’en Europe.
 
Sur les 14 derniers jours ce taux s’établit, selon une base de données du Times, à 107 cas pour 100 000 habitants aux Etats-Unis, 190 au Brésil et 80 en Russie, alors qu’il a été maîtrisé à 20 en Europe.
 
« Le président Trump, ainsi que ses homologues russe et brésilien, ont été méprisants au début de la crise, lents à répondre aux conseils des scientifiques, et ont vu un boum des cas de coronavirus alors que d’autres parties du monde, notamment en Europe et en Asie, parvenaient à maîtriser leur flambée »
 
Des millions de touristes
 
Le plan de réouverture des frontières extérieures de l’UE et de Schengen vers des pays « pour lesquels on ne met pas en jeu la sécurité sanitaire des Français, des Européens », pour reprendre les mots du secrétaire d’État Jean-Baptiste Lemoyne, devrait être publié en fin de semaine. 
 
Les enjeux économiques, mais aussi politiques, sont de taille, même si l’on imagine bien que les touristes limiteront d’eux-mêmes leurs déplacements cette année. Plus de 4 millions d’Américains visitent habituellement la France chaque année, de même qu’un million de Brésiliens. Quant aux Russes, si le nombre de visiteurs s’établissait à 600 000 en 2016, leur attrait pour l’Hexagone connaissait ces dernières années un bond spectaculaire. 

Auteur(s): FranceSoir


PARTAGER CET ARTICLE :


Quels touristes pourront visiter Paris et l'Europe cet été ?

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-