L’électricité verte en France: ça rame!

L’électricité verte en France: ça rame!

Publié le 12/02/2020 à 09:18 - Mise à jour à 09:22
© THOMAS SAMSON / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A
En 2019, 23 % de la consommation électrique en France provenaient des énergies renouvelables, en trop légère hausse par rapport à 2018. Nous restons parmi les mauvais élèves de l'Europe.
 
Avec 23 % de consommation éléctrique provenant des énergies renouvelables en 2019 selon le Panorama des gestionnaires de réseauxon pourrait dire que c'est encourageant. Sauf qu'en réalité, la hausse est très légère puisque la part du renouvelable dans la production électrique était de 22,7 % en 2018.
 
 
Eolien hausse, solaire à la traîne
 
Cette faible progression est due à la montée en puissance de l’éolien, qui couvre désormais 7,2% de la consommation. La première source d’électricité renouvelable reste le parc hydroélectrique. Ce dernier représente 11,7 % de la consommation, subissant d’ailleurs une légère baisse par rapport à 2018.
 
Dans l’Hexagone, le solaire est à la traîne, à 2,5 % de la production électrique. La capacité totale est désormais de 9436 MW, avec 890 MW supplémentaires en 2019. Mais on est encore loin, très loin, de la feuille de route énergétique, qui prévoit une capacité d’au moins 18000 MW d’énergie solaire d’ici 2023. 
 
Quatrième source d’électricité renouvelable, les bioénergies représentent 1,6 % de la production électrique. 
 
Presque un quart de l’électricité consommée en France issue des énergies vertes: on pourrait voir le verre à moitié plein. Mais notre pays est en retard, très en retard, faisant même partie des mauvais élèves de l’Europe, selon les chiffres Eurostat.  
 
La France, parmi les cancres de l’Europe
 
La part totale de l’énergie provenant de sources renouvelables représentait en 2018 16,6 % de la consommation finale brute, contre plus de 40 % pour le nucléaire. Or l’objectif 2020 fixé par l’Union européenne pour la France est de 23 %. 
 
Des objectifs ont été établis pour chaque pays de l’UE en fonction de la situation de départ, du potentiel d’énergies renouvelables et des performances économiques. L’institut de la statistique relevait fin janvier que la France fait partie des pays les plus en retard, avec les Pays-Bas, l’Irlande et la Slovénie.
 
A contrario, d’autres pays européens ont d’ores et déjà atteint leurs objectifs, dont l’Italie, la Grèce, le Danemark, la Bulgarie et la Croatie. Les premiers de la classe restent la Suède, la Finlande et la Lettonie, Etats dans lesquels la part des énergies renouvelables atteignait en 2018 54,6 %, 41,2 % et 40,3 % de la consommation totale. 
 
 

Auteur(s): France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


23% de l'électricité consommée est verte

Annonces immobilières




Commentaires

-