Méditerranée: animaux et touristes partagent une mer de plastique

Méditerranée: animaux et touristes partagent une mer de plastique

Publié le :

Vendredi 08 Juin 2018 - 17:00

Mise à jour :

Vendredi 08 Juin 2018 - 17:11
A l'approche des vacances d'été, la WWF alerte sur le niveau de contamination au plastique de la mer Méditerranée, l'une des plus polluées en la matière. Les comportements humains constituent ainsi un danger mortel pour les animaux marins, dont la consommation devient alors aussi un risque.
© Boris HORVAT / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Alors que les vacanciers se rueront cet été comme chaque année sur les plages de Méditerranée, la WWF alerte à l'aide de chiffres et d'images choc sur la concentration de plastique qui y règne et sur les dangers que cela représente pour la faune mais aussi pour l'homme.

Très marquée par les activités humaines, commerces, transport et tourisme, la Méditerranée est également une mer semi-fermée. Seul le détroit de Gibraltar permet le renouvellement de ses eaux. Toute pollution y demeure donc bien plus longtemps qu'ailleurs.

" Alors qu’elle représente seulement 1% des eaux marines à l’échelle du globe, la Méditerranée compte en revanche 7% de tous les microplastiques (fragments de moins de 5mm), qui ont atteint des niveaux record de concentration: 1,25 million de fragments par km², soit près de quatre fois plus que dans «l’île de plastique» (immense concentration de microdéchets réunis par les courants marins, NDLR) du Pacifique Nord, explique la WWF.

Lire aussi: Pollution - un plongeur se filme dans un océan de déchets plastiques (vidéo)

Car si le plastique évoque une pollution "visible" faite de gros déchets flottants, elle est aussi plus sournoise. Déjà, les associations de protection de l'environnement avaient mis en garde sur la dangerosité des déchets "classiques" qui peuvent devenir des pièges pour les poissons ou oiseaux marins. Mais il faut également compter avec les conséquences du désagrément de ces déchets, ou encore des microplatiques directement déversés dans la mer via par exemple les produits cosmétiques.

"Les bouteilles en plastique que nous jetons avec négligence et qui une fois en mer, se brisent en minuscules fragments, sont ensuite mangés par les poissons. Ils entrent ainsi dans la chaîne alimentaire jusqu’à nos assiettes: nous mangeons ce qu’ils mangent!", avertit Isabelle Autissier, Présidente du WWF France.

Face à cette situation, l'association demande "la signature d’un accord international juridiquement contraignant pour mettre fin au déversement du plastique dans les océans", "des interdictions nationales pour tous les plastiques à usages uniques et les ajouts de micro-plastique", et que soit lancé un "appel aux entreprises pour qu’elles investissent dans l’innovation et l'éco-conception, pour une utilisation plus durable et efficace du plastique".

La quantité de plastique déversée en Méditerranée se chiffrerait en millions de tonnes par an.

"Alors qu’elle représente seulement 1% des eaux marines à l’échelle du globe, la Méditerranée compte en revanche 7% de tous les microplastiques", note la WWF

Sur le même sujet, la rédaction vous propose:



Commentaires

-