ALERTE - Jonathann Daval accuse les parents d'Alexia d'être complices du meurtre

"Complot familial"

ALERTE - Jonathann Daval accuse les parents d'Alexia d'être complices du meurtre

Publié le :

Mercredi 04 Juillet 2018 - 15:07

Mise à jour :

Mercredi 04 Juillet 2018 - 18:18
Les parents d'Alexia Daval ont-ils participé au meurtre de leur fille, en tant que complices de Jonathann Daval? C'est en tout cas ce qu'affirme le mari (qui a avoué le crime). La justice reste toutefois encore prudente à ce stade, faute d'éléments matériels.
© SEBASTIEN BOZON / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

REBONDISSEMENT - Jonathann Daval, qui a avoué le meurtre de sa femme Alexia, a été entendu le 27 juin à sa demande par le juge en charge de l'affaire. Suite à quoi les parents et la grande soeur de la victime sont entendus ce mercredi 4 juillet: le meurtrier accuse en effet le père et la mère d'être ses complices et a évoqué un "complot familial", affirme Le Parisien.

C'est un rebondissement inattendu dans cette sordide affaire de meurtre conjugal. Selon le mari Jonathann, 34 ans, les parents de la jeune femme de 29 ans seraient ainsi impliqués dans la mort de leur fille, dont le corps calciné avait été retrouvé le 30 octobre dernier dans un bois.

Le jeune informaticien aurait ainsi formellement évoqué un "complot familial", désignant la famille proche de sa victime, et notamment ses parents.

Alerte- Jonathann Daval accuse désormais son beau-frère, Grégory Gay, d'avoir tué Alexia

Des déclarations que la justice prend toutefois visiblement avec des pincettes à ce stade puisque, si les parents et la sœur d'Alexia Daval ont été convoqués officiellement pour une audition, ils sont restés libres. Ainsi, les investigations n'ont à ce stade pas mis en évidence d'éléments probants accréditant la thèse de complicités.

Lire: Jonathann Daval nie avoir brûlé le corps d'Alexia, un complice en liberté?

Immédiatement l'affaire avait été très médiatisée et suscité une intense émotion bien au-delà de la petite ville de Gray (Haute-Saône). Les aveux de Jonathann Daval, physiquement effondré tant à l'enterrement de son épouse qu'à la marche blanche organisée en sa mémoire puis confondu par faisceau d'éléments matériels concordants (draps du couple retrouvés près du corps, le mouchard de son véhicule de fonction...) avaient provoqué la stupeur de l'opinion publique.

Des zones d'ombres subsistent dans cette affaire, notamment car le mari meurtrier a toujours nié avoir incendié le corps. L'hypothèse d'une tierce personne ayant participé au crime, ou à la tentative de le camoufler, restait ainsi toujours en suspens. 

Jonathann Daval et les parents d'Alexia.

Commentaires

-