Béarn: retranché chez lui pendant 30 heures, le schizophrène armé arrêté

Labastide-Cézéracq

Béarn: retranché chez lui pendant 30 heures, le schizophrène armé arrêté

Publié le :

Dimanche 02 Septembre 2018 - 10:51

Mise à jour :

Dimanche 02 Septembre 2018 - 10:52
Un homme armé est retranché chez lui durant 30 heures à partir de vendredi, dans la petite commune de Labastide-Cézeracq, dans les Pyrénées-Atlantiques. Après de longues heures de négociations le GIGN est finalement intervenu. Personne n'a été blessé pendant l'opération mais le suspect, atteint de bipolarité a été hospitalisé.
© MEHDI FEDOUACH / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

La petite commune de Labastide-Cézéracq, dans les Pyrénées-Atlantiques, est encore sous le choc. Une vaste opération de gendarmerie a eu lieu dès samedi 1er septembre au matin alors qu'un habitant du village de 560 âmes était retranché chez lui et armé.

Selon La République des Pyrénées, le suspect s'est retranché vendredi 31 août au soir, vers 19h. Les gendarmes sont eux intervenus dès samedi matin.

Les négociations ont tout de suite été mises en place avec l'homme de 62 ans mais les nombreux hommes présents sur place n'ont pas réussi à lui faire entendre raison.

A voir aussi: Paris 10e (gare de l'Est) - l'homme retranché arrêté, trois armes retrouvées

Un important dispositif de sécurité avait été mis en place. Etaient présents de hommes de la compagnie d'Orthez, une antenne du GIGN de Toulouse ainsi que plusieurs autres unités de gendarmerie.

Les forces de l'ordre ont ainsi mis en place un large périmètre de sécurité autour du domicile du suspect et la route d'accès principale à la commune a même été coupée.

Voyant que les négociations ne menaient à rien, les membres du GIGN ont finalement décidé de déloger le forcené vers 2h30 du matin ce dimanche 2. Personne n'a été blessé du côté des forces de l'ordre selon le parquet. Dans le même temps, aucun coup n'a été tiré.

Le suspect a été arrêté et transporté au centre hospitalier des Pyrénées, à Pau. Il s'est avéré que le sexagénaire était atteint de bipolarité et que l'arrêt de ses médicaments avait provoqué une crise. Ce dimanche matin, le périmètre de sécurité a été levé dans la petite commune de Labastide-Cézéracq.

A lire aussi:

Un forcené retranché à Arcueil menace de se faire sauter, le Raid intervient [MAJ]

Bas-Rhin: un homme se retranche chez lui après avoir éventré son chien

Nord: un forcené retranché chez lui et armé se suicide pendant l'intervention du RAID

L'homme, atteint de bipolarité, a finalement été arrêté par les hommes du GIGN.

Commentaires

-