Calais: un jeune migrant poignardé dans "la Jungle"

Calais: un jeune migrant poignardé dans "la Jungle"

Publié le :

Mardi 08 Décembre 2015 - 14:48

Mise à jour :

Mardi 08 Décembre 2015 - 14:54
©REX Shutterstock/SIPA
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un migrant soudanais âgé de 25 ans a reçu un coup de couteau au niveau du cou dans la nuit de lundi à ce mardi dans le camp surnommé "la Jungle" à Calais. Il est décédé des suites de ses blessures.

Les violences dans "la Jungle" de Calais, où s'entassent au moins 4.500 personnes dans des conditions très précaires, ont franchi un cap dans la nuit de lundi à ce mardi. Selon le parquet de Boulogne-sur-Mer, un migrant de 25 ans d'origine soudanaise est mort la nuit dernière poignardé. Les faits se sont déroulés aux alentours de 4 heures du matin lorsque la victime a reçu un coup de couteau au niveau du cou. Pour le moment, les raisons de cet affrontement ne sont pas encore connues. Afin d'éclaircir les circonstances du drame, une enquête criminelle pour homicide volontaire a été ouverte et confiée conjointement à la police judiciaire et à la police aux frontières (PAF).

Depuis plusieurs mois, la situation est très tendue à Calais face à un afflux toujours plus important de migrants en provenance majoritairement d'Afrique de l'Est, du Moyen-Orient et d'Afghanistan, dont la plupart cherchent à tout prix à rejoindre le Royaume-Uni via l'Eurotunnel ou en se cachant dans des camions qui empruntent les ferries. En visite dans cette ville le 21 octobre dernier, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve avait annoncé la présence de 300 gendarmes et 160 CRS supplémentaires, portant à 1.125 le nombre de fonctionnaires présents sur place.

Malgré tout, les heurts entre migrants et forces de l'ordre continu. Récemment, une dizaine de policiers ont été blessés suite à une violente altercation. Le 9 novembre dernier, près de 200 migrants avaient tenté de ralentir, voire bloquer le trafic de la rocade portuaire de Calais. 

"Ces tentatives se sont poursuivies jusqu'à 1h du matin, nécessitant l'adaptation d'un dispositif de sécurité, avec des migrants qui ont jeté divers objets sur la rocade", avait alors déclaré un porte-parole de la préfecture du Pas-de-Calais. Légèrement blessés par des jets de pierres, les policiers avaient répliqué en utilisant "presque 300 grenades lacrymogènes".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :


Un migrant soudanais est mort poignardé dans la "Jungle".

Commentaires

-