Coupe du monde 2022 au Qatar: la FIFA recommande un Mondial en hiver

Coupe du monde 2022 au Qatar: la FIFA recommande un Mondial en hiver

Publié le :

Mardi 24 Février 2015 - 15:52

Mise à jour :

Mercredi 25 Février 2015 - 09:52
©Arnd Wiegmann/Reuters
PARTAGER :
-A +A

Le groupe de travail de la Fifa a identifié la période qui va du 26 novembre au 23 décembre comme la meilleure pour organiser la Coupe du monde 2022 au Qatar. Cette solution permettrait d'éviter les étouffantes chaleurs estivales du pays.

Cette fois, c’est quasiment officiel. Ce mardi 24 février, le groupe de travail de la Fédération internationale de football association (FIFA), arrivé lundi à Doha, a recommandé que le Qatar organise le Mondial 2022 en hiver. L’événement sportif le plus suivi de la planète (avec les Jeux olympiques) se déroulerait à cheval entre novembre et décembre.

"Il y a une solution qui émerge de ces discussions, c'est celle de novembre-décembre 2022", a confirmé le secrétaire général de la FIFA, Jérôme Valcke.

Le président du groupe de travail, le Bahreïni Al-Khalifa, qui est aussi président de la Confédération asiatique de football (AFC), a précisé que cette recommandation penchait "vers un Mondial en novembre-décembre 2022 même s'il y a d'autres options, comme celle de janvier-février 2022".

Cet avis intervient alors qu’un vif débat existe depuis que le Qatar a été officiellement choisi pour organiser la Coupe du monde de football. Alors que tous les Mondiaux sont traditionnellement organisées en été, le petit émirat gazier est soumis à des chaleurs torrides durant cette période, le mercure atteignant régulièrement la barre des 50 degrès, contre 25 à 30 en novembre. Ce qui exclue une compétition sportive jouée à l'extérieure.

Selon la formule recommandée par le groupe de travail, le Mondial débuterait le 26 novembre et se terminerait le 23 décembre. La mise à disposition des joueurs serait prévue le 19 novembre, une semaine seulement avant le début du tournoi. Le délai serait donc raccourci par rapport au format habituel. 

Pour Frédéric Thiriez, dans une déclaration reprise par Europsort, cette solution, si elle est confirmée, est la "pire existante". "Je vous laisse imaginer ce qui va se passer en France, en Allemagne, en Espagne, en Italie", a-t-il réagi. "On va s'arrêter début novembre, après 13 ou 14 journées de championnat. Et on reprendra deux mois plus tard, en janvier. Pendant ce temps-là, les joueurs ne jouent pas, les clubs n'ont plus de recettes, les fans de foot sont privés de compétitions nationales et les télévisions vont être furieuses et vont demander des ristournes."

 

Le siège de la Fédération internationale de football, à Zurich

Commentaires

-