Crash de 2 hélicoptères militaires dans le Var: l'un des accidents les plus meurtriers pour l'armée de ces 15 dernières années

Au moins quatre morts

Crash de 2 hélicoptères militaires dans le Var: l'un des accidents les plus meurtriers pour l'armée de ces 15 dernières années

Publié le :

Vendredi 02 Février 2018 - 11:00

Mise à jour :

Vendredi 02 Février 2018 - 11:13
Deux hélicoptères militaires se sont crashés dans le Var ce vendredi matin. L'accident a fait au moins quatre morts, ce qui en fait d'ores et déjà l'un des plus meurtriers des 15 dernières années pour l'Armée.
©Reuters
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Au moins quatre militaires français ont trouvé la mort ce vendredi 2 février dans le crash de deux hélicoptères, près du lac de Carcès dans le Va (suivre en direct ICI). Le bilan, provisoire car un cinquième soldat serait porté disparu, est déjà l'un des plus grave qu'a connu l'armée dans son histoire récente.

Des drames qui souvent impliquent des crashs d'hélicoptère ou d'avion qui ne laissent que peu de chances aux occupants ou personnes au sol.

On se souvient ainsi du drame de la base aérienne espagnole de Los Llanos qui avait coûté la vie à 11 militaires français et deux grecs le 27 janvier 2015. Un problème au décollage avait poussé les pilotes d'un F16 grec à s'éjecter, mais l'avion s'était par la suite crashé sur le parking où se trouvaient les pilotes français.

Voir: Le crash du F-16 en Espagne causé par "une succession de malchances"

> Le 17 janvier 2009, huit soldats français avaient péri, là aussi dans un crash. Leur hélicoptère avait décollé du navire La Foudre dans le cadre d'un exercice au large du Gabon et était tombé dans l'océan peu après le décollage.

> En 2003, deux catastrophes s'étaient produites à quelques semaines d'intervalles.

Le 7 novembre de cette année, un hélicoptère de l'Armée transportant en plus du pilote trois ouvriers d'Etat avait heurté une ligne à haute tension avant de s'écraser. L'accident avait été fatal à tous les occupants.

Quelques jours plus tard, le 17 décembre, un avion de transport militaire Casa CN 235 s'écrasait dans une vallée de l'Ariège. Les sept militaires qui participaient à cet entrainement avaient été tués.

Les accidents peuvent également arriver durant les opérations extérieurs. Ainsi, trois militaires ont été tués en juillet 2016 en Libye dans le crash accidentel de leur hélicoptère alors qu'il se trouvait "en service commandé".

En 2007 et 2009, deux crashs impliquant des avions de combat Rafale avait coûté la vie à leur pilote.

Le 13 novembre dernier, un accident d'hélicoptère Gazelle -le même modèle que l'un des deux impliqués dans le drame de ce vendredi- avait eu lieu au décollage dans la Meuse, mais n'avait pas fait de blessé. En septembre, un Mirage s'était crashé au retour d'une mission dans le Sahel. Les pilotes avaient réussi à s'éjecter et seul l'un d'eux avait été légèrement blessé.

Le crash de la base aérienne de Los Llanos avait fait 11 morts parmi les militaires français.

Commentaires

-