Des ados poursuivis pour "torture et acte de barbarie" sur un enfant de 13 ans

Pour 10 euros

Des ados poursuivis pour "torture et acte de barbarie" sur un enfant de 13 ans

Publié le :

Mardi 24 Avril 2018 - 16:31

Mise à jour :

Mardi 24 Avril 2018 - 16:38
Trois mineurs ont été mis en examen lundi pour "tentative d'homicide" et "actes de torture et de barbarie" dans la Somme. Ils sont soupçonnés d'avoir torturé et tenté de tuer un enfant de 13 ans qui leur avait prêté 10 euros.
© PATRICK KOVARIK / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le déchainement de violences n'a d'égal que le futilité de son motif. Trois mineurs ont été mis en examen lundi 23 pour "tentative d'homicide" et "actes de torture et de barbarie" après la découverte d'un garçon de 13 ans dénudé et blessé sur une voie ferrée à Longueau, dans la Somme, le 20 avril dernier.

Selon le Courrier Picard, la victime était vêtue d'un simple caleçon au moment de sa découverte. Elle présentait d’importantes traces de contusions sur tout le corps, une fracture du nez et était couverte de sang, le sien. Pris en charge et hospitalisé, ce jeune garçon a écopé de 10 jours d'ITT.

L'enquête, confiée aux policiers de la sûreté départementale de la Somme, a établi que "le jeune homme avait été victime la veille de très nombreux coups et sévices durant une à deux heures, de la part de trois autres mineurs, placés comme lui dans un foyer éducatif d'Amiens", a fait savoir le parquet. La justice a précisé que "ces violences auraient eu lieu dans un contexte de rétorsions après une plainte pour racket".

Voir aussi - Acte de barbarie et doigt coupé: quatre jeunes hommes devant les assises de Montpellier

En effet, la victime avait prêté de l'argent à l'un de ses tortionnaires avec lequel elle vit en foyer. La somme ridicule de 10 euros pour acheter du tabac. "Ne voyant pas le remboursement arriver, il se serait confié à un tiers, expliquant qu’on lui avait volé ses 10 euros", précise le journal. Une dénonciation qui a provoqué l'ire des agresseurs qui ont emmené le jeune garçon dans un wagon de train désaffecté où Il a été roué de coups de poing et de pied sur tout le corps, a été frappé avec différents objets. "Ses bourreaux lui ont ôté ses vêtements qu’ils ont incendiés, avant de mettre le feu à ses cheveux", souligne Le Courrier Picard qui ajoute que les jeunes ont tenté de mettre le feu au wagon où se trouvait leur victime inconsciente. A bout de force, cette dernière ne parviendra à sortir que le lendemain des faits.

Interpellés, les trois agresseurs, âgés de 13, 16 et 17 ans, ont reconnus les faits, allant même jusqu'à reconnaître la tentative de meurtre: "vu l'état de la victime après l’avoir frappé, cela aurait été la meilleure façon à leurs yeux de ne pas être identifiés par les policiers".

Les mineurs de 16 et 17 ans ont été incarcérés et le plus jeune a été placé sous contrôle judiciaire en centre éducatif fermé.

Un adolescent a été torturé pendant des heures à Longueau par trois jeunes.

Commentaires

-