Les chiots servaient de mules à des trafiquants de drogue

Les chiots servaient de mules à des trafiquants de drogue

Publié le :

Mercredi 02 Mai 2018 - 17:37

Mise à jour :

Mercredi 02 Mai 2018 - 18:07
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un vétérinaire colombien a été inculpé mardi après avoir utilisé des chiots comme mules afin de transporter de la drogue pour son réseau de trafiquants. Il a été incarcéré en attendant le procès.

Andres Lopez Elorza, 38 ans, a été extradé lundi 30 avril de l'Espagne vers les Etats-Unis (New York plus précisément), où il a été inculpé de conspiration pour importer et distribuer de l'héroïne en Amérique du Nord.

Cet homme, ancien vétérinaire colombien, aurait fait partie entre 2004 et 2005 d'un cartel de drogue, qui utilisait des êtres humains mais aussi des chiots comme mules pour transporter leurs marchandises.

Andres Lopez Elorza, qui encourt la prison à perpétuité et a été placé en détention en attendant son procès, est accusé d'avoir cousu des sachets d'héroïne liquide à l'intérieur des chiots.

"(L'accusé) n'est pas seulement un trafiquant de drogue, il a aussi trahi l'engagement des vétérinaires à empêcher la souffrance animale, en utilisant ses capacités chirurgicales à des fins cruelles pour dissimuler de l'héroïne dans le ventre de chiots", a déclaré le procureur fédéral Richard Donoghue.

Lire aussi: Oise - 4 chiots abandonnés vivants dans un sac poubelle dans la forêt

L'agence anti-drogue américaine (DEA pour "Drug enforcement administration") avait découvert en 2005 lors d'une décente dans une ferme de Medellin en Colombie dix petits chiots labradors dans un sale état.

Au moins trois d'entre eux étaient morts à cause d'infections. Et six d'entre eux avaient encore des sachets de 500 ml d'héroïne liquide cousus à l'intérieur de leur corps.

Un mandat d'arrêt avait été délivré contre lui et ses complices présumés l'année suivante.

Un ancien vétérinaire, accusé d'avoir torturé des chiots pour s'en servir de mules, a été inculpé mardi.


Commentaires

-