Deux Gilets jaunes prévoyaient d'attaquer la préfecture du Var lors de l'Acte 15

Deux Gilets jaunes prévoyaient d'attaquer la préfecture du Var lors de l'Acte 15

Publié le :

Lundi 25 Février 2019 - 17:00

Mise à jour :

Lundi 25 Février 2019 - 17:05
© Damien MEYER / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Une attaque contre la préfecture du Var lors de l'Acte 15 a été déjouée. Deux Gilets jaunes ont été interpellés la semaine dernière avant d’être placés en garde à vue à Toulon.

Les deux hommes sont soupçonnés d'avoir voulu préparer une attaque contre la préfecture du Var.  Deux individus, âgés de 19 et 50 ans, ont été interpellés et placés en garde à vue jeudi et vendredi à Toulon pour "détention et fabrication d’engins incendiaires ou explosifs". Selon la police, ils voulaient frapper lors de l'Acte 15 des Gilets jaunes qui s'est déroulé samedi 23. Tout deux sont identifiés comme prenant part au mouvement de contestation.

Selon France Bleu Provence, qui révèle l'information, le quinquagénaire, qui a déjà été condamné à sept ans de prison pour trafic de stupéfiants en Italie, serait proche de "groupes politiques extrémistes" de la mouvance antifasciste.

Les forces de l'ordre ont été prévenues du projet par un autre Gilet jaune. "L'homme a expliqué aux agents qu'on lui a confié des bidons d'essence qu'il devait ensuite faire passer à d'autres personnes en vue de commettre une attaque contre la préfecture du Var située à Toulon. L'homme a expliqué aux enquêteurs qu'il trouvait que cela allait «trop loin» et qu'il s'opposait aux violences", précise la radio.

Les deux hommes ont été auditionnés par les forces de l'ordre et ont été ensuite relâchés et laissés libres. L'enquête se poursuit.  

Lire aussi - Gilets jaunes: un élu Rassemblement national condamné pour transport de produits explosifs

Début février, un conseiller municipal du Rassemblement national a été condamné avec un autre homme du même âge pour avoir transporté des produits explosifs avant la manifestation des Gilets jaunes samedi 2 février à Valence. La procureure a insisté sur le fait que les deux jeunes hommes n'étaient pas venus "pour casser du gendarme ou du policier" mais qu'ils "sont bien venus manifester avec un attirail interdit. Ils ont tous les deux pris le risque de se rendre à une manifestation potentiellement dangereuse à cause de la présence annoncée de casseurs, avec dans leurs sacs à dos des pétards et un explosif artisanal".

Voir:

"Gilets jaunes": incidents à Morlaix, quatre interpellations, un policier blessé

Acte 12 des gilets jaunes: affrontements entre antifas et ultra droite à Paris (vidéos)

Les deux Gilets jaunes projetaient une attaque contre la préfecture du Var.

Commentaires

-